“Gardez à l’esprit que, tôt ou tard, les grandes avenues s’ouvriront à nouveau pour laisser passer les hommes libres pour construire une société meilleure.”  Salvador Allende

Ecoutez-voir
  • CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE
  • 9 mars 2018
  • Drôle de zozo, ce Jean-Cyril Spinetta, auteur sur commande de la philippique contre le service public ferroviaire. Avant un cataclysme, il y a (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Mars 2018 > N° 1485 > CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

CE QUI NOUS CHATOUILLE & NOUS GRATOUILLE

drôle de ZOZo

vendredi 9 mars 2018 , 64 : visites

Drôle de zozo, ce Jean-Cyril Spinetta, auteur sur commande de la philippique contre le service public ferroviaire.

Avant un cataclysme, il y a parfois des signes avant-coureurs. Au début des années 1970, il avait créé une section CFDT à l’ENA, dont il est issu avant, comme ses congénères, d’user ses fonds de culottes dans les cuirs délicats et capiteux des conseils d’administration. Alcatel-Lucent, Alitalia, La Poste, Saint-Gobain, Unilever, GDF-Suez, Areva... sans oublier Air France, dont il fut Pdg, en charge d’organiser la privatisation. Avec privation de plusieurs milliers d’emplois à la clé.

Drôle de zozo, ce Jean-Cyril Spinetta qui, il y a quelques années, avait maille à partir avec la justice. Et pas pour des broutilles. En 2006, à propos de “flux financiers suspects”. 42,5 millions d’euros
- une paille ! - versés en un an et demi par Air France à une société de sureté aérienne, Pretory, et dont une grande partie s’est « évaporée ». En 2013, condamnation en appel pour “travail dissimulé” dans la filiale low-cost d’Air France, Cityjet.

Drôle de zozo, ce Jean-Cyril Spinetta, petit-fils d’un ami de Jaurès, socialiste encarté jusqu’en 1977, et qui dit honorer, dans son panthéon personnel, la résistante communiste Danielle Casanova, déportée et morte du typhus à Auschwitz.

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent », disait le radical Edgar Faure. Il en savait quelque chose. Quelle bourrasque donc, pour prôner maintenant la destruction de ce pourquoi son aïeul se serait battu bec et ongles ! La petite-fille de Jules Guesde dirigea les usines de son pire ennemi : les Schneider du Creusot. Preuve, s’il en est, qu’il faut se garder des vents du capital.

LE CAPITAINE TRICASSE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|