“Les marchés financiers n’ont que faire de la couleur politique des dirigeants des pays : ce qui compte, à leurs yeux, c’est le respect du programme économique.” Sous-commandant Marcos

L'Humeur
  • LE MEILLEUR DES MONDES
  • 17 février 2018
  • Comme quelques-uns d’entre vous, je me suis fait avoir en achetant à l’époque quelques Natixis. Avec prudence d’ailleurs, mon arrière-grand-père s’étant déjà fait avoir avec les emprunts russes. Et boum, 3 mois après on m’annonçait la faillite. Non, pas la (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2018 > Février 2018 > N° 1482 > LE MEILLEUR DES MONDES

L’HUMEUR DE MALICETTE

LE MEILLEUR DES MONDES

samedi 17 février 2018 , 65 : visites

Comme quelques-uns d’entre vous, je me suis fait avoir en achetant à l’époque quelques Natixis. Avec prudence d’ailleurs, mon arrière-grand-père s’étant déjà fait avoir avec les emprunts russes. Et boum, 3 mois après on m’annonçait la faillite. Non, pas la faillite de la banque, mais la faillite de mon placement à moi. Car la banque aujourd’hui, a toujours pignon sur rue et se répand en analyses et bilans, vantant sa «  solide réputation d’épargnante. » Elle vient d’ailleurs de commenter la crise financière internationale. Et pour asseoir son analyse, son chef de bande (ou de banque), Patrick Artus nous rappelle que les capitalistes n’ont qu’un moyen de gagner de l’argent. Il sont forcés de baisser les salaires. Mais quand les salaires n’en peuvent plus, c’est-àdire, quand le renouvellement de la force de travail n’est plus possible, quand ceux qui souffrent risquent de se révolter, les capitalistes n’ont plus à leur disposition que la spéculation. Ils ne s’en sont pas privé. Contre la baisse tendancielle du taux de profit, que faire d’autre, dit Patrick Artus ?

Vous avez compris que Patrick Artus utilise la grille marxiste pour expliquer ce qui se passe en 2018. Il est loin d’en partager les valeurs humanistes, sinon il m’aurait déjà rendu mon fric. Non, il a plus d’un tour dans son sac. Avec les économistes orthodoxes, il mise maintenant, sur la révolution numérique pour relancer la machine.

Sûr que, lorsque toute la planète sera connectée jusqu’au dernier Guayakis du Paraguay, ce sera le bonheur universel et comme le dit le macroniste ultra L. Alexandre, les notions de droite et de gauche n’auront plus aucune valeur. Et la lutte des classes fera partie de la préhistoire.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|