“Gardez à l’esprit que, tôt ou tard, les grandes avenues s’ouvriront à nouveau pour laisser passer les hommes libres pour construire une société meilleure.”  Salvador Allende

L'Humeur
  • FORFAIT OU MÉFAIT ?
  • 24 décembre 2017,
    par Malicette
  • Depuis quelque temps les cliniques appliquent sur les factures de leurs “clients” un forfait de 9 euros. Un forfait variable et qui va en augmentant (10 euros maintenant dans une clinique de Saint-André). Il est destiné, nous a-t-on expliqué, à (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Les inc’oyables
  • 23 décembre 2017
  • Les « Inc’oyables » étaient des hurluberlus réactionnaires, issus de la jeunesse dorée, qui bourgeonnèrent après l’élimination de Robespierre en 1794. (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2017 > Décembre > N1474 > JAZZALAIN

JAZZALAIN

dimanche 24 décembre 2017 , 457 : visites

Alain Fourtier ne cesse pas de surfiler le paysage musical troyen de ses inventions jazzistiques.                                Il vient d’éditer son cinquième album avec un quartet joliment nommé «  Fleur d’ombre »*, un oxymore, car les fleurs n’aiment pas vivre la nuit, sauf les fleurs des guitares et des trottoirs. C’est Alain qui a composé tous les thèmes de l’album. J’admire d’ailleurs son talent inventif car ces thèmes prêts à susciter les impros des uns et des autres ne sont pas de simples standards, mais des mélodies raffinées soutenues par une harmonie originale.    Parmi ces 12 morceaux à quatre voix, brille particulièrement le sax de Philippe Margery, dont j’apprécie le son et les pertinentes répliques. Eric Varache, le batteur reste volontairement discret mais efficace tandis qu’Eric Sindorf à la basse acoustique tient la boutique en brodant dans l’ombre (nous y voilà) une trame au pouls hypnotique. Avec ces deux rythmiques, y a de l’assise. Quel aplomb !

Il ne reste plus à Alain qu’à développer ses guirlandes fantaisistes. Ça tombe à pic, voilà Noël. On trouve du bebop frénétique et espiègle, de la délicate bossa, du cool comme en faisait Gerry Mulligan dans un style toujours bien installé, bien construit. Un quartet comme on les aime, qu’on glisse dans la fente de son autoradio et qu’on savoure pour étouffer les mauvaises nouvelles.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|