“Je veux que la République ait deux noms : qu’elle s’appelle Liberté, et qu’elle s’appelle chose publique.” Victor Hugo

L'Humeur
  • LE DENIER DU PATRIMOINE
  • 2 décembre 2017,
    par Guy Cure
  • Le principe de Peter se vérifie une fois de plus : voilà un garçon charmant, jovial et bon conteur, qui produit et présente des émissions intéressantes, où les anecdotes historiques rejoignent la grande histoire et l’éclairent. Mais on a les amis qu’on (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le drone des banquiers
  • 2 décembre 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Il fut parfois de tradition que nos présidents de la République décident d’un Grand Chantier ; leur marque pour la postérité. De ce point de vue, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Décembre > N1471 > LE DENIER DU PATRIMOINE

LE DENIER DU PATRIMOINE

samedi 2 décembre 2017 , 31 : visites , par Guy Cure

Le principe de Peter se vérifie une fois de plus : voilà un garçon charmant, jovial et bon conteur, qui produit et présente des émissions intéressantes, où les anecdotes historiques rejoignent la grande histoire et l’éclairent. Mais on a les amis qu’on mérite et le dieu élyséen a confié à Stéphane Bern la mission de recenser les sites historiques en péril et tout à fait accessoirement de « trouver des financements innovants » pour les restaurer.
Faire payer l’entrée dans les cathédrales : voilà de l’innovation. Mais seulement les touristes, pas les fidèles. Faudrait-il un inquisiteur à l’entrée pour séparer le bon grain de l’ivraie ? Le cas de Notre-Dame de Paris, où l’agitation et le bruit sont peu propices au recueillement et à la prière, est-il vraiment à part ? D’autres cathédrales pourraient suivre et pourquoi pas quelques églises paroissiales particulièrement fournies en oeuvres d’art. Les 86 millions de touristes qui parcourent la France contribuent évidemment à quelques rentrées fiscales. Leur réclamer 2 euros parait bien mesquin.
Des milliards sont déversés sur les premiers de cordée, mais Stéphane Bern doit tendre la sébile et vendre des billets de loto pour les monuments en péril. Ne rendons pas à Jupiter ce qui n’appartient pas à César !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|