“Je veux que la République ait deux noms : qu’elle s’appelle Liberté, et qu’elle s’appelle chose publique.” Victor Hugo

L'Humeur
  • L’AVENIR DE L’HOMME
  • 21 novembre 2017,
    par Guy Cure
  • Ce fut encore un beau concert de l’Orchestre symphonique dimanche dernier : des compositeur-trice-s de génie servi-e-s par des artistes talentueux-tueuses. Quelle phrase laborieuse, pour sacrifier à l’actualité qui vient de surgir, chassant des (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Novembre > N1469 > L’AVENIR DE L’HOMME

L’AVENIR DE L’HOMME

mardi 21 novembre 2017 , 32 : visites , par Guy Cure

Ce fut encore un beau concert de l’Orchestre symphonique dimanche dernier : des compositeur-trice-s de génie servi-e-s par des artistes talentueux-tueuses. Quelle phrase laborieuse, pour sacrifier à l’actualité qui vient de surgir, chassant des éditos le comportement amoral du capitalisme financier !
Peu de compositrices en vérité, et la grammaire n’y est pour rien. La condition de la femme est emblématique des soubresauts de l’humanité qui tente de sortir de la préhistoire. Le combat féministe mérite mieux que ce rétrécissement du champ de vision qui voudrait faire croire que la situation de la femme dans le monde dépend de l’orthographe et de l’écriture du français. La féminisation des noms de métiers correspond à la réalité du monde du travail, mais dans l’Antiquité comme dans les langues contemporaines, aucune corrélation n’est établie entre l’accord de l’adjectif et la situation de la femme. Il n’y a pas si longtemps, en France même, des hommes progressistes voulaient bien condescendre à essuyer la vaisselle. Mais dans le même temps, ils théorisaient que les femmes, étant soumises à leurs variations hormonales, étaient incapables d’occuper des postes à responsabilité.
Et sur ce champ de bataille où se joue l’avenir, les hochets grammaticaux sont des armes complètement inadaptées.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|