“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

Dossier
  • Un autre budget pour la France est possible
    13 novembre

    Chiffres à l’appui, les parlementaires du PCF ont présenté un contre-budget pour 2018 dans le but de prouver que la purge antisociale imposée par le gouvernement n’a rien d’obligatoire ou de pragmatique, et que d’autres choix sont possibles. Macron et son gouvernement ont choisi de faire plus de 20 milliards d’euros de cadeaux aux plus riches. Un (...)

    Lire la suite
L'Humeur
  • CHAUFFE MARCEL
  • 13 novembre 2017,
    par Jean Lefevre
  • Marcel Azzola était l’invité d’un salon littéraire devenu incontournable, celui de Saint-Parres aux livres. Après son propre ouvrage « Chauffe Marcel », dont le titre rappelle le Vesoul de Brel, l’Harmattan vient d’éditer sa biographie par Claude Lemire (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le textile des patrons
  • 13 novembre 2017,
    par Malicette
  • Une expo sur l’histoire industrielle en Champagne-Ardenne. C’est une expo modeste sur une dizaine de panneaux fort pertinents en ce qui concerne (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Novembre > N1468 > IMPOTS LOCAUX : le double coup de matraque d’éric Vuillemin

Romilly-sur-Seine

IMPOTS LOCAUX : le double coup de matraque d’éric Vuillemin

lundi 13 novembre 2017 , 88 : visites , par Joë Triché

Les feuilles d’impôts - taxe d’habitation et taxe foncière - sont arrivées dans les boîtes à lettres des romillons.
Au moment de les payer, nous pouvons mesurer ce que vaut la promesse d’Éric Vuillemin, faite en 2014, « de poursuivre la baisse des impôts locaux. » Mais les élections municipales à peine terminées, le maire de Romilly a eu vite fait de tourner le dos à sa promesse de campagne électorale. Un an après, il décida, avec sa majorité de droite, de supprimer l’abattement à la base de 15%, mise en place par la municipalité communiste. Résultat : une augmentation en 2016 de plus de 100 euros en moyenne de la taxe d’habitation. Cela ne l’empêcha nullement de toujours promettre des baisses d’impôts, sans doute pour calmer la colère des signataires de la pétition proposée par les communistes - plus de 1 000 signatures recueillies -.


Pour 2017, le constat est plus qu’amer. En plus de la hausse de la taxe d’habitation en 2016 (que l’on retrouve cette année), les contribuables doivent payer une augmentation importante de la part revenant à la communauté de communes, présidée par Éric Vuillemin, et appliquée sur la taxe d’habitation et sur la taxe foncière : soit plus de 51% ! Chacun peut faire un constat similaire à celui de notre exemple ; une famille propriétaire et donc assujettie aux deux taxes (foncière et d’habitation). Comparé à 2015, ce ménage a subi une hausse de ses impôts locaux de 305 euros pour 2016 et 2017.
Solidarité avec les riches
Ajoutons encore que, pour les parents d’élèves, le maire n’a pas hésité à en “rajouter une couche” en augmentant fortement les tarifs de la restauration scolaire et d’autres services municipaux destinés aux enfants. Pour ne prendre que la restauration scolaire, rappelons que le coût supplémentaire annuel est de 140 euros pour une famille avec un enfant, et de 250 euros pour deux. En fait, avec la droite aux affaires municipales à Romilly-sur-Seine, une famille au chômage, au Smic ou gagnant à peine plus, paie pratiquement autant que les familles aisées redevables de l’impôt sur la fortune. Elles sont une soixantaine. Pour Éric Vuillemin, la solidarité... c’est toujours avec les riches !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|