“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

Dossier
  • Un autre budget pour la France est possible
    13 novembre

    Chiffres à l’appui, les parlementaires du PCF ont présenté un contre-budget pour 2018 dans le but de prouver que la purge antisociale imposée par le gouvernement n’a rien d’obligatoire ou de pragmatique, et que d’autres choix sont possibles. Macron et son gouvernement ont choisi de faire plus de 20 milliards d’euros de cadeaux aux plus riches. Un (...)

    Lire la suite
L'Humeur
  • CHAUFFE MARCEL
  • 13 novembre 2017,
    par Jean Lefevre
  • Marcel Azzola était l’invité d’un salon littéraire devenu incontournable, celui de Saint-Parres aux livres. Après son propre ouvrage « Chauffe Marcel », dont le titre rappelle le Vesoul de Brel, l’Harmattan vient d’éditer sa biographie par Claude Lemire (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le textile des patrons
  • 13 novembre 2017,
    par Malicette
  • Une expo sur l’histoire industrielle en Champagne-Ardenne. C’est une expo modeste sur une dizaine de panneaux fort pertinents en ce qui concerne (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Novembre > N1468 > Les pauvres de souche d’abord !

Pas pigé...

Les pauvres de souche d’abord !

lundi 13 novembre 2017 , 87 : visites

La municipalité FN de Hayange vocifère depuis plus d’un an. Accusant le Secours Populaire d’être une « succursale du Parti communiste », un ramassis de pro-migrants, elle rêve de son expulsion, après lui avoir fait couper l’électricité et le gaz… Faudrait aider les démunis de cette région dévastée, leur fournir un maigre colis, une brique de lait et un paquet de pâtes, oui mais les attribuer “à la carte”... d’identité, bien sûr. Les pauvres de souche d’abord !
Dégueulasse. Comme si la solidarité pouvait exister sans l’universalité qui la définit ! Ce sont les mêmes imposteurs qui entonnent, à chaque fois que l’on tend la main à un étranger, le leitmotiv mensonger : « Et nos SDF alors ? » C’te blague ! Demandez aux bénévoles des autres associations, ils vous confirmeront que ces hypocrites ne lèvent pas le petit doigt non plus pour “nos” pauvres, qu’ils traitent d’assistés et de « cassôsses »… Et pour cause : l’idée même de solidarité est l’antinomie du nationalisme : on ne peut pas à la fois penser l’Humain comme une valeur absolue et en exclure haineusement une partie.
Pendant ce temps, la majorité présidentielle allégeait la taxe sur les actions gratuites offertes aux grands patrons. Dans un monde d’inégalités et de chômage de masse, il a tout faux, le maire d’Hayange. C’est pas le Secours Populaire qui est politisé, c’est le paquet de pâtes.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|