“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

L'Humeur
  • Antigone
  • 1er novembre 2017,
    par Malicette
  • La rencontre du texte de Sophocle et des dessins de Coco (éd. Les échappés) produit un mélange étonnant, détonnant. Coco donne une nouvelle vigueur à la modernité éternelle de Sophocle et lui apporte des épices savoureux. Dans son palais, Créon (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • La punaise épinglée
  • 1er novembre 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Claire O’Petit, une « grande gueule » de RMC, députée macroniste après avoir fait des roucoulades au PS, à l’UDF, au MoDem... et avoir voulu s’acoquiner (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > Novembre > N1467 > Antigone

Antigone

mercredi 1er novembre 2017 , 31 : visites , par Malicette

La rencontre du texte de Sophocle et des dessins de Coco (éd. Les échappés) produit un mélange étonnant, détonnant. Coco donne une nouvelle vigueur à la modernité éternelle de Sophocle et lui apporte des épices savoureux. Dans son palais, Créon s’inquiète de « quelques citoyens […] qui ne courbent point le cou sous le joug, comme il convient ». Et la vox populi rappelle qu’« il n’est jamais permis de ne point obéir à qui tient la puissance ». Antigone désobéit pourtant et brave l’autoritarisme parce qu’elle est « née non pour une haine mutuelle, mais pour un mutuel amour ».
Il y a des idées qui hantent leur époque et ce n’est peut-être pas un hasard si l’actualité littéraire est aussi marquée par le livre de Frédéric Gros : Désobéir (éd. Albin Michel). Quand l’obéissance est gravée dans les consciences par des siècles de soumission politique et religieuse, économique et sociale, les bulletins de vote n’inquiètent pas les puissants et les porcs qu’on balance attendent que l’indignation passe.
La désobéissance n’est pas facile. On croit être rebelle, puis on s’aperçoit qu’on a fait que marcher au pas derrière un autre chef : terrible leçon du XXème siècle. Antigone était trop seule. La mythologie nous rappelle que c’est ensemble et divers que nous vaincrons Jupiter.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|