“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

L'Humeur
  • ATTENDRE ET REFORMER
  • 19 octobre 2017,
    par Guy Cure
  • On me dit qu’il faut lui laisser le temps. L’exhortation à la patience concernait Macron. Elle aurait pu tout aussi valablement se rapporter à Erdogan ou à Donald. Et l’histoire ne manque pas de gens pondérés et raisonnables qui demandent à voir… et le (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • François Baroin se “réinvente”
  • 19 octobre 2017
  • François Baroin en a marre de laver les casseroles chez Les Républicains. Évidemment, entre Sarkozy, que le Parquet national financier vient (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Octobre > N1465 > Cycleurope empoche le CICE... et supprime 70 emplois !

Romilly-sur-Seine

Cycleurope empoche le CICE... et supprime 70 emplois !

jeudi 19 octobre 2017 , 196 : visites

Entre 2014 et aujourd’hui, les effectifs sont passés de 230 environ à 160, soit la suppression de 70 emplois
Or, en 2015, Cycleurope a reçu près de 300 000 euros au titre du Crédit d’impôt compétitivité-emploi (CICE), à quoi il faut ajouter les exonérations “Fillon” pour les 35 heures. Ces aides publiques, accordées sans obligation en matière d’emplois et sans contrôle de leur utilisation, ont été évidemment renouvelées en 2016 et 2017.
Au moment de la mise en place du CICE, le gouvernement Valls/Macron expliquait à qui voulait l’entendre que l’objectif de ce dispositif était l’emploi. On a même vu un Gattaz arborer un pin’s “un million d’emplois”. En fait, ces aides ont alimenté les profits et la distribution de dividendes aux actionnaires. Comme les emplois promis ne sont pas au rendez-vous, le remboursement de ces "cadeaux", qui ne sont rien d’autre que notre argent, doit être exigé, comme le demandent les communistes.
Chez Cycleurope, l’exigence doit être la création d’emplois dans le cadre du développement de la production de vélos, en commençant par l’embauche en CDI des intérimaires. Etc’est tout à fait possible car en France, chaque année, plus de trois millions de vélos sont vendus, alors qu’à peine 200 000 sont montés à Romilly. Au lieu d’aller produire en Bulgarie, Roumanie, Cambodge... Il faut fabriquer à Romillysur- Seine en y créant des emplois.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|