“Ce n’est pas une miette de pain, c’est la moisson du monde entier qu’il faut à la race humaine, sans exploiteur et sans exploité.” Louise MICHEL

L'Humeur
  • Confiance
  • 23 septembre 2017,
    par Guy Cure
  • Quel est le bénéfice attendu du changement de formule du Levothyrox ? Et pour qui ? Pour l’instant et dans les mois qui viennent, ce sont des dizaines, voire des centaines de milliers de dosages imprévus du taux de TSH qui sont demandés aux (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Les absents ont toujours tort
  • 23 septembre 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • À lire la presse la semaine et le week-end derniers, la fête de l’Humanité avait un invité “holographique” : Mélenchon. Foin des 550 000 visiteurs, on (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Septembre > N1461 > A la jeunesse :“soyez avec nous les bâtisseurs du commun”

Fête de l’Humanité

A la jeunesse :“soyez avec nous les bâtisseurs du commun”

samedi 23 septembre 2017 , 231 : visites , par LDA

550 000 participants à la fête de l’Humanité. De quoi renfrogner une nouvelle fois les “voyants” qui prédisent depuis des lunes la mort du PCF. “Soyez avec nous les bâtisseurs du commun !”, a lancé Pierre Laurent dans son discours. Extraits.
- Entre le travail et la finance, il faut choisir et notre choix est fait ! [...] “Monsieur Macron, c’est ce débat, projet contre projet, que vous fuyez. Vous avez trompé les français en prétendant incarner la modernité. De votre maigre cuisse de Jupiter, ne sort que la foudre pour les droits sociaux. Vous parlez de Révolution, vous n’êtes que la Restauration. Vous invoquez Robespierre, mais vous gouvernez comme un roi capétien. Vous prétendez que le peuple de France n’aime pas les réformes. Vous êtes un piètre historien. Ce peuple que vous méprisez, les aime tellement les réformes, qu’il en fait des révolutions : 1789, 1848, la Commune de Paris, la loi de 1905 sur la laïcité, le Front Populaire de 1936, la Résistance et le programme du CNR, la création de la Sécurité Sociale, 1968, l’abolition de la peine de mort, le mariage pour tous… Non, monsieur Macron, ce que les français n’aiment pas ce sont vos réformes rétrogrades et réactionnaires.” [...]
- Oui, nous accusons !
“La planète ne tourne plus rond. À l’heure de l’alerte climatique mondiale, le capitalisme avec ses prédations écologiques, ses multinationales et ses world compagnies, son agro-business productiviste, ses inégalités qui affament, ses choix de profits et d’austérité qui détruisent les services publics, ses logiques de surarmement, de domination financière et de guerres financées à grands coups de pétro-dollars et d’évasions fiscales, tout cela c’est fini ! Oui, il faut passer à autre chose ! [...] Jusqu’à quand les multinationales aurontelles le droit de faire la loi, comme le prévoit l’accord de libre échange, le CETA, que la France et l’Europe s’apprêtent à faire entrer en vigueur ? Jusqu’à quand les constructeurs automobiles pourront-ils tricher avec les normes anti-pollution ? [...] Face aux dérèglements du monde, notre beau slogan « L’humain d’abord » n’est pas de l’affichage, c’est notre ligne de conduite au quotidien, pour résister tout de suite, pour arracher dès à présent des morceaux de bonheur et pour ouvrir le chemin d’un monde meilleur. [...]
- Je lance un appel à la jeunesse : “Celle qui entre sur le marché du travail Bac+5 en poche, comme celle qui se retrouve sans bahut à la rentrée ou galère, bac en poche, sur la plateforme APB. [...] Je lance un appel à cette jeunesse qui veut son autonomie, sa liberté, qui connaît les pièges qu’on lui tend et qui refuse de renoncer à rêver d’un nouveau monde. Inventons ensemble les droits nouveaux qui vous permettront de vivre pleinement vos choix, de répondre à votre aspiration de construire dans la sécurité une vie libre et autonome. [...] Je lance un appel à la jeunesse en lui disant : envahissez les associations, les syndicats étudiants, lycéens, ouvriers, enseignants, les organisations politiques pour entrer dans la bataille et bâtir la société de demain, votre société, en bâtissant avec nous ce commun dont nous avons tous besoin. Soyez avec nous les bâtisseurs du commun ! À cette jeunesse, je dis : vous êtes chez vous à la Fête de l’Humanité. Soyez chez vous au Parti communiste et aidez-nous à le révolutionner pour en faire le creuset de toutes les expérimentations sociales et politiques de transformation sociale ! [...]” PAR LDA Les ménages français ont accumulé à l’ombre du fisc 300 milliards d’euros, révèle une étude que vient de publier le Bureau de recherche économique, une ONG américaine. Une somme énorme, près de 14% du PIB (produit intérieur brut) de la France) même si elle reste loin de l’évasion fiscale des multinationales. Près de la moitié de cette somme (140 milliards d’euros) est détenue par le seul 0,01% des plus riches français, soit environ 3 500 familles. Les auteurs de l’enquête, parmi lesquels le français Gabriel Zucman, enseignant à l’université de Berkeley (USA), veulent démontrer le rôle crucial dans l’accroissement des inégalités et l’accumulation des richesses par les plus riches. Ainsi, plus d’un tiers de la fortune des ultrariches échappe à l’impôt. Les nantis français ont toujours tendance à placer leur fortune en Suisse, tandis que, ailleurs dans le monde, les paradis fiscaux d’Asie du sud ont la cote, Singapour et Hong Kong en tête. L’étude met aussi en avant de fortes disparités. À l’échelle mondiale, 10% de la richesse sont conservés à l’abri du fisc. Les moins touchés par le fléau de l’évasion fiscale sont les pays scandinaves, où les impôts sont pourtant les plus élevés au monde. On atteint 15% en France et jusqu’à 60% dans les pays du Golfe et certains autres d’Amérique latine. Restaurant bondé L’équipe du stand vous salue bien ! Haïtchagal L’intégrale du discours sur www.pcf.fr/101884

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|