“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

L'Humeur
  • Confiance
  • 23 septembre 2017,
    par Guy Cure
  • Quel est le bénéfice attendu du changement de formule du Levothyrox ? Et pour qui ? Pour l’instant et dans les mois qui viennent, ce sont des dizaines, voire des centaines de milliers de dosages imprévus du taux de TSH qui sont demandés aux (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Les absents ont toujours tort
  • 23 septembre 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • À lire la presse la semaine et le week-end derniers, la fête de l’Humanité avait un invité “holographique” : Mélenchon. Foin des 550 000 visiteurs, on (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Septembre > N1461 > Confiance

Confiance

samedi 23 septembre 2017 , 28 : visites , par Guy Cure

Quel est le bénéfice attendu du changement de formule du Levothyrox  ? Et pour qui ? Pour l’instant et dans les mois qui viennent, ce sont des dizaines, voire des centaines de milliers de dosages imprévus du taux de TSH qui sont demandés aux laboratoires d’analyses ; et la Sécu paie, sans parler de l’inconfort des malades. Une fois de plus, c’est le comportement de l’industrie pharmaceutique qui est mis en cause, et une fois de plus le ministère de la Santé apparait englué dans un fonctionnement bureaucratique qui nie les évidences.
La situation est paradoxale. La santé est accusée de couter trop cher, donc on n’accueille pas assez d’étudiants en médecine et on sous-paye les personnels soignants. D’autre part, chacun constate des dysfonctionnements en lien avec des conditionnements de médicaments inadaptés ; et la délivrance des génériques par l’apothicaire est source de confusions et de suspicion. La recherche permet de disposer de nouvelles molécules, mais d’autre part, l’industrie pharmaceutique est régulièrement au centre de scandales.
L’affaire du Levothyrox alimente le désarroi et le rejet des politiques. Et ce n’est pas une loi qui peut redonner confiance quand notre système de santé souffre d’une maladie clairement diagnostiquée : le manque de démocratie.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|