“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Paix et démocratie
  • 18 août 2017,
    par Guy Cure
  • Un refrain est repris en choeur et crescendo : « Maduro est un méchant. Il massacre des gentils. » Belle unanimité sans nuance, avec Donald au pupitre de l’orchestre ! Les économistes distingués utilisent les mêmes critères que les États-Unis pour (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Jusqu’à quand ?
  • 18 août 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Coucou, les revoilà ! Ou plutôt cot-cot-codet ! BASF était sur la ligne de front pour pourrir par son lobbying tout critère sérieux de classification (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Août > N1456 > Paix et démocratie

Paix et démocratie

vendredi 18 août 2017 , 24 : visites , par Guy Cure

Un refrain est repris en choeur et crescendo : « Maduro est un méchant. Il massacre des gentils. » Belle unanimité sans nuance, avec Donald au pupitre de l’orchestre !
Les économistes distingués utilisent les mêmes critères que les États-Unis pour décerner les brevets de démocratie et de bonne gouvernance. C’est comme si Monsanto délivrait les labels d’agriculture biologique. Il ne s’agit pas de nier tous les témoignages de dérive autoritaire au Venezuela, mais de refuser à ceux qui détruisent la planète par le fric la prétention à être les gendarmes du monde. On sait ce qu’il en est de tous ces pays où les bombes des démocraties ont laissé place à un chaos où les financiers trouvent leurs comptes. Et quand la CIA annonce sans vergogne qu’elle s’occupe de Maduro, on aimerait que nos démocrates autoproclamés s’indignent et utilisent leurs médias pour dénoncer cette ingérence. Ils pourraient aussi rappeler comment les États-Unis se sont occupés d’Allende pour installer au Chili la liberté avec Pinochet et pourquoi ils ne comptent pas les morts quand les profits ne sont pas menacés.
Quand Donald jette un oeil distrait sur la démocratie à Caracas, il garde l’autre fixé sur les gisements pétroliers du Venezuela. Le capitalisme est atteint de strabisme et le monde ne tourne pas rond.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|