“Que ce monde soit absurde, c’est l’affaire des philosophes et des humanistes.Mais qu’il soit injuste, c’est notre affaire à tous.” Gilbert Cesbron

L'Humeur
  • C’EST PETIT
  • 3 août 2017,
    par Guy Cure
  • Le taux du livret A aurait dû passer à 1%. Il restera à 0,75. Mais les actionnaires du CAC40 sont épargnés.5 euros de moins pour l’allocation logement et cette députée macronienne qui crache sa haine des pauvres en s’adressant à ces jeunes qui « (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Morale
  • 3 août 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • La loi de moralisation, censée redonner « confiance dans la vie politique », a été votée en fin de semaine dernière. Comme les bestioles autour d’une (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Août > N1454 > C’EST PETIT

C’EST PETIT

jeudi 3 août 2017 , 36 : visites , par Guy Cure

Le taux du livret A aurait dû passer à 1%. Il restera à 0,75. Mais les actionnaires du CAC40 sont épargnés.5 euros de moins pour l’allocation logement et cette députée macronienne qui crache sa haine des pauvres en s’adressant à ces jeunes qui « commencent à pleurer pour 5 euros ». Mais les spéculateurs continueront à jongler avec les milliards. Le budget de la plupart des retraités sera ponctionné par la hausse de la CSG. Mais l’ISF diminue. Les choix sont clairs. C’est au petit qu’on prend. Ce gouvernement est habile : il sait que sa légitimité des urnes est fragile. Il dose : prendre le plus possible, en espérant ne pas noircir les rues de manifestants. Mais il n’y a pas de petit profit.
En même temps qu’ils font les poches des plus modestes, les parlementaires amusent la galerie et prétendent concilier la morale avec leurs activités. Ils disent qu’il faut rétablir la confiance. On croirait entendre le serpent chantant à Mowgli, avec Muriel Pénicaud dans le rôle du serpent, succédant à Fillon dans la longue liste des coquins qui font la loi et l’utilisent… en toute légalité. Qu’en pensent tous ces gens « de gauche » qui ont rallié Macron et qui font confiance à Muriel Pénicaud pour s’attaquer au Code du travail ? Peut-on leur pardonner au prétexte qu’ils ne savent pas ce qu’ils font ?

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|