“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Simone Weil
  • 12 juillet 2017,
    par Malicette
  • Je suis de près, bien entendu, l’actualité, mais cherche à l’améliorer quelque peu par mes recherches, d’où ce portrait de Simone Weil intéressant à connaître pour nous qui avons besoin d’aliment pour nos combats émancipateurs. Simone Weil est née à Paris (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Viva el Papa Francisco !
  • 12 juillet 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Vive le pape François ! Le Saint-Père s’est adressé au G20 pour que soit donnée « une priorité absolue aux pauvres, aux réfugiés, à ceux qui souffrent, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Juillet > N1451 > Simone Weil

Simone Weil

mercredi 12 juillet 2017 , 29 : visites , par Malicette

Je suis de près, bien entendu, l’actualité, mais cherche à l’améliorer quelque peu par mes recherches, d’où ce portrait de Simone Weil intéressant à connaître pour nous qui avons besoin d’aliment pour nos combats émancipateurs.
Simone Weil est née à Paris en 1909. De famille juive, elle est longtemps dans une non-croyance de combat. Cela pour dire qu’il y eut des juifs de toutes croyances, même des rouges mécréants. Elle deviendra cependant catholique vers 1935. Il lui arrivait de lire l’Huma avec la de Beauvoir, mais était communiste tendance Souvarine, c’est-à-dire anti-stal. Elle se joignait volontiers aux grèves ouvrières, donnant sa paie de prof à la caisse des mineurs. C’était une intello, agrégée de philo, pétrie de grec et de latin, mais ayant voulu passer quelques mois à l’usine sur une chaîne de chez Alsthom. Pour voir ! Ce n’est pas elle qui aurait touché même d’un cheveu, aux lois de la sécu d’Ambroise Croizat.
Elle s’est préoccupée totalement, sa vie durant, de la misère dans le monde, urbi et orbi, allant jusqu’à verser ses salaires à des organisations caritatives. Elle ira en Espagne aider les républicains de la colonne Duratti. Antinazie, elle a prédit le totalitarisme d’Hitler. Elle entre en résistance du côté des jésuites de Lyon en 1942. Ses parents l’entraînent aux états-Unis, puis à Londres d’où elle veut rejoindre la résistance active. Mais elle meurt à Londres en avril 43.
Vous ne saviez pas tout ça de cette grande dame. On ne nous dit pas tout. On ne nous dit que ce qui est propre à nous formater, comme les pièces d’acier sous les presses d’Alsthom.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|