“Si tu trembles d’indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades.” Che Guevara

L'Humeur
  • Simone Weil
  • 12 juillet 2017,
    par Malicette
  • Je suis de près, bien entendu, l’actualité, mais cherche à l’améliorer quelque peu par mes recherches, d’où ce portrait de Simone Weil intéressant à connaître pour nous qui avons besoin d’aliment pour nos combats émancipateurs. Simone Weil est née à Paris (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Viva el Papa Francisco !
  • 12 juillet 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Vive le pape François ! Le Saint-Père s’est adressé au G20 pour que soit donnée « une priorité absolue aux pauvres, aux réfugiés, à ceux qui souffrent, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Juillet > N1451 > Une mesure purement idéologique

Rétablissement du jour de carence dans la fonction publique

Une mesure purement idéologique

mercredi 12 juillet 2017 , 211 : visites

En marge des états généraux des comptes de la Nation, le ministre des comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé le rétablissement du jour de carence dans la fonction publique.
Après le gel du point d’indice pour les agents de la fonction publique et la volonté de supprimer 120 000 postes en cinq ans, cette décision est une nouvelle fois guidée par un seul objectif : s’attaquer aux fonctionnaires et, à travers eux, aux missions de service public pour l’égalité. Quand le gouvernement justifie cette décision par un retour à l’égalité entre les salariés du privé et du public, il ment. En réalité, la grande majorité des salariés du secteur privé n’est pas assujettie au jour de carence en vertu de différentes prises en charge par les employeurs. Inefficace pour lutter contre l’absentéisme, cette mesure est purement idéologique.
Plutôt que de stigmatiser chaque salarié en arrêt maladie, insinuant qu’il s’agit d’un fraudeur, Gérald Darmanin devrait s’interroger sur les raisons de la souffrance au travail. Si le gouvernement souhaite réduire les arrêts maladie, il faut s’attaquer frontalement aux causes qui les génèrent : la dégradation généralisée des conditions de travail et la souffrance occasionnée par les politiques d’austérité. Chaque année, 80 milliards s’évaporent dans les paradis fiscaux. Cet argent pourrait servir à renforcer le rôle préventif de la médecine du travail et à améliorer les conditions de travail des fonctionnaires. Pour le Parti communiste, il ne doit y avoir aucun jour de carence. Ni dans le privé, ni dans le public. Nous appelons à participer massivement à la journée de mobilisation prévue le 12 septembre.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|