“Emmanuel Macron dit vouloir libérer le travail. Il a raison ! C’est vrai que le travail est emprisonné dans les injonctions de rentabilité et les logiques financières.” Les Économistes atterrés

L'Humeur
  • Froid persistant
  • 6 juillet 2017,
    par Guy Cure
  • Donald est invité sur les Champs-Élysées le 14 juillet ; ce n’est pas anodin. Il s’agit de montrer que Macron et lui ont en commun des valeurs essentielles. L’un nie le réchauffement climatique, l’autre affirme que les fonctionnaires coutent trop cher. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Après les sans-dents, les sans-rien
  • 6 juillet 2017,
    par Hélène Dewaere
  • Sans blague, pour qui se prend-il ? Élu à la présidence par défaut à peine un sixième des français -, Macron se croit-il autorisé, après s’être gaussé (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Juillet > N1450 > Pour mieux se préparer à résister aux mauvais coups

Université d’été du PCF à Angers du 25 au 27 août

Pour mieux se préparer à résister aux mauvais coups

jeudi 6 juillet 2017 , 121 : visites

Au terme d’un cycle électoral qui a transformé radicalement le paysage politique, c’est une occasion précieuse de prendre le temps de faire le point, de prendre le temps de comprendre les profondes mutations politiques, économiques, sociales à l’oeuvre dans notre pays.
C’est entrer dans la connaissance fine des mauvais coups préparés par Emmanuel Macron et se préparer à y résister avec force. C’est aussi penser le dépassement du capitalisme et les voies les plus pertinentes en la matière dans la période qui s’ouvre. Le Parti communiste est, en effet, engagé dans un grand travail collectif pour penser à nouveaux frais son fonctionnement, ses buts, sa stratégie : l’université d’été 2017 sera un grand atelier mettant à son ordre du jour la transformation du Parti pour mener efficacement la lutte de classes du XXIème siècle.
L’université d’été, ce sera aussi trois jours de découvertes, de Dante au Capital, de la physique des particules à Lord Byron, des luttes de classes médiévales aux comètes et météorites, en passant par le centenaire d’Octobre ou le 75ème anniversaire de l’assassinat du philosophe communiste Georges Politzer, fusillé au Mont-Valérien. Tout le programme sur : http//2017.pcf.fr/universite

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|