“Emmanuel Macron dit vouloir libérer le travail. Il a raison ! C’est vrai que le travail est emprisonné dans les injonctions de rentabilité et les logiques financières.” Les Économistes atterrés

L'Humeur
  • Froid persistant
  • 6 juillet 2017,
    par Guy Cure
  • Donald est invité sur les Champs-Élysées le 14 juillet ; ce n’est pas anodin. Il s’agit de montrer que Macron et lui ont en commun des valeurs essentielles. L’un nie le réchauffement climatique, l’autre affirme que les fonctionnaires coutent trop cher. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Après les sans-dents, les sans-rien
  • 6 juillet 2017,
    par Hélène Dewaere
  • Sans blague, pour qui se prend-il ? Élu à la présidence par défaut à peine un sixième des français -, Macron se croit-il autorisé, après s’être gaussé (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Juillet > N1450 > Et une promesse de plus que François Baroin n’a pas tenue !

L’Actu en bref

Et une promesse de plus que François Baroin n’a pas tenue !

jeudi 6 juillet 2017 , 126 : visites , par passy cohnn

Cette semaine, l’agence d’accueil EDF-Gambetta à Troyes a fermé ses portes. C’était pourtant celle qui accueillait le plus d’usagers dans toute la région nord-est, avec 11 252 visiteurs en 2016, « et même la moins couteuse » précisait un des manifestants qui se sont rassemblés à l’appel du syndicat CGT-EDF devant les portes closes du bâtiment. Depuis l’ouverture du capital et l’éclatement de l’entreprise nationale EDF-GDF, le service est public de l’électricité est lui aussi pris dans les logiques financières et ce sont bien les usagers qui en paient les conséquences.
L’augmentation des tarifs et les fermetures d’agences de proximité, comme celles de Troyes-Gambetta, en sont les tristes conséquences. François Baroin, qui s’était engagé à empêcher la fermeture de cette espace, a, une fois encore, brillé par son absence sur ce dossier. Mais n’estil pas, avec son parti Les Républicain, un des principaux fossoyeurs des services publics. Les services publics sont notre bien commun ! Le PCF continue de se battre et milite pour un dévoloppement des services publics qui sont un élément structurant pour une nouvelle société plus humaine et solidaire.
PASSY COHNN

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|