“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

Dossier
  • Un processus pour des transformations profondes
    1er juillet

    Ni en conclave, ni en hibernation, le Parti communiste français entend contribuer dans les mois et années à venir à l’amorce d’un processus de transformation sociale au service des intérêts populaires de notre pays. Avant un congrès extraordinaire prévu pour 2018, les communistes sont invités à un immense, mais enthousiasmant, travail de réflexion, (...)

    Lire la suite
Le dessin

1er juillet
L'Humeur
  • Résistance
  • 1er juillet 2017,
    par Malicette
  • Chaque année les autorités locales n’oublient pas d’honorer la Résistance, son épopée et ses héros. Rigny-la-Nonneuse et son maquis se commémore à la mi-juin et Saint-Mards-en-Othe fin juin, avec son Chemin de la Mémoire que les plus vaillants grimpent à (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Juin > N1449 > Résistance

Résistance

samedi 1er juillet 2017 , 25 : visites , par Malicette

Chaque année les autorités locales n’oublient pas d’honorer la Résistance, son épopée et ses héros. Rigny-la-Nonneuse et son maquis se commémore à la mi-juin et Saint-Mards-en-Othe fin juin, avec son Chemin de la Mémoire que les plus vaillants grimpent à pieds, histoire de respecter plus résolument les 27 martyrs du bois de Villiers.
Les discours sont chaque fois fort bien construits, avec, depuis quelques années, la référence appuyée au Front National qui n’est plus celui de la Résistance comme pendant l’occupation, mais celui de la haine et de la division. L’extrême droite aime voler les mots pour les pervertir.
Chaque année, pour Saint-Mards, on se rend au pied du monument de la rue Chèvre où les nazis massacrèrent le fermier, son fils et son ouvrier avant de mettre le feu à la ferme. Le récit du fils Mathieu garde sa charge d’horreur et d’émotion.
Puis, devant le monument de la Mi-Voie, face à la forêt où les russes blancs de Vlassov et une nuée de SS massacrèrent les 27 héros du maquis, les enfants des écoles, avec la timidité et l’embarras de leur âge, disent l’Affiche rouge sans se douter qu’ils réveillent là une épopée. Yves Fournier, comme Patricia Bizzari, savent dire l’histoire et réveiller le souvenir avec le talent des adultes, mais j’ai un faible pour le maire de Nogent-en-Othe qui fait court et dense, et presque impertinent quand il nous demande, comparant notre époque et celle des martyrs, si nous serions capables de nous lever contre le fascisme alors que nous sommes aujourd’hui stériles et impuissants, presque complices, devant l’invasion des idées d’extrême droite.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|