“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

Dossier
  • Un processus pour des transformations profondes
    1er juillet

    Ni en conclave, ni en hibernation, le Parti communiste français entend contribuer dans les mois et années à venir à l’amorce d’un processus de transformation sociale au service des intérêts populaires de notre pays. Avant un congrès extraordinaire prévu pour 2018, les communistes sont invités à un immense, mais enthousiasmant, travail de réflexion, (...)

    Lire la suite
Le dessin

1er juillet
L'Humeur
  • Résistance
  • 1er juillet 2017,
    par Malicette
  • Chaque année les autorités locales n’oublient pas d’honorer la Résistance, son épopée et ses héros. Rigny-la-Nonneuse et son maquis se commémore à la mi-juin et Saint-Mards-en-Othe fin juin, avec son Chemin de la Mémoire que les plus vaillants grimpent à (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Juin > N1449 > Cérémonies en souvenir des 27 martyrs du Maquis de Saint-Mards-en-Othe

Mémoire

Cérémonies en souvenir des 27 martyrs du Maquis de Saint-Mards-en-Othe

samedi 1er juillet 2017 , 139 : visites

Allocution d’Antoine Gueben, maire de Nogent-en-Othe, le 25 juin 2017, lors des cérémonies en souvenir des 27 martyrs du Maquis de Saint-Mards-en-Othe.
« Nous célébrons comme chaque année la mémoire de ceux, qui en 1944, ont sacrifié leurs vies en prenant les armes contre l’occupant. L’histoire va retenir deux faits.
Premièrement, ils se sont battus contre le régime nazi qui était mu par une idéologie de haine, de peur, d’expansionnisme et de racisme, issu des mouvements d’extrême droite dans une Allemagne désoeuvrée par une crise sociale et économique profonde. Deuxièmement, de leur combat et des différents idéaux de chacun d’eux, va naitre le programme du Conseil National de la Résistance, le CNR qui s’était fixé pour tâche d’organiser après la guerre je cite : “un ordre social plus juste”.
Dans ce programme figurait entre autre les termes de démocratie, de suffrage universel, de liberté de la presse, de sécurité sociale, de sécurité d’emploi, de retraite. Quel bilan pouvons-nous en tirer ? élection après élection, l’extrême droite en France obtient des scores de plus en plus importants lui permettant de développer ses idées nauséabondes voire, à court terme, de les faire triompher. L’autre l’alternative semble être un renoncement à nombre de lois sociales et à la création d’une société dominée par le pouvoir de l’argent. Les Français sont-ils devenus amnésiques ou soumis ?
D’autres ne l’étaient pas, il y a 73 ans, et évoquer leur mémoire devrait nous faire honte au regard de leurs engagements. Amis Résistants, il y a des jours ou votre combat semble avoir été vain et j’espère qu’une future armée des ombres ne soit pas que l’ombre d’elle-même pour pouvoir encore honorer ainsi votre sacrifice. »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|