“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Union nécessaire
  • 1er juin 2017,
    par Malicette
  • Encore des élections. La militante que je suis fourbit ses armes. Du temps de la résistance, c’était facile, on connaissait la bête immonde à abattre. De nos jours, on a des amis ennemis. Faut savoir démêler les fils. Pour le FN, c’est plus simple. (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Le père noël et la mère fouettard
  • 1er juin 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Titillé dans ses pénates par les marcheurs de Macron, le candidat baroiniste de la 3ème circonscription, Gérard Menuel, promet de mettre du beurre (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Juin > N1445 > Haro sur le RSA

Haro sur le RSA

jeudi 1er juin 2017 , 249 : visites , par Jean Lefevre

La chasse aux fraudeurs du RSA est ouverte. Une campagne a été menée, se mène encore, contre les pauvres gens, avec flicage à la clé, suspicion systématique et suppression des droits.
Le but est de réduire ou supprimer cette allocation déjà bien minable (536 euros). C’est Bruno Lemaire qui avait permis le contrôle des comptes bancaires, tout revenu annexe étant bien sûr ciblé, en pleine illégalité. Un acharnement qui fait peur. Le Haut- Rhin de son côté avait décidé d’obliger les RSA à des heures de bénévolat. Il a reculé. Certes, les départements les plus pauvres sont visés par les réductions des dotations, alors que le nombre d’allocataires augmente : les plus pauvres ont à la fois plus de chômeurs et moins de rentrées fiscales. L’Aube en fait partie. Une de nos adhérentes nous a montré une enquête qu’elle subissait : « Deuxième avis de passage. [...] Je vous invite à préparer les documents suivants : pièces d’identité, livret de famille, copie intégrale du bail de location, quittance de loyer, facture EDF-GDF, certificat de scolarité, avis d’imposition, vos 3 derniers relevés bancaires, taxe d’habitation. [...] »
La question est récemment venue en discussion au Conseil général, où Mme Pauline Steiner « s’est félicitée de la lutte à la fraude du RSA. » Normal pour une élue bien à droite qui a soutenu Fillon, mais moins pour une directrice de l’ADMR, qui devrait savoir que la presque totalité des fraudeurs vient des professionnels et des établissements de santé.( [1]) Elle a été retoquée par une de ses collègues, pourtant du même parti : « La solidarité ne doit pas être abordée que sous l’angle de la fraude et des dépenses. On peut aussi être fier de notre système de solidarité et envisager les allocataires autrement que comme des profiteurs. »
Effectivement, la France a mis en place depuis 1945, un système de couverture sociale qui profite à la majorité des allocataires, même si celuici a beaucoup souffert depuis et mériterait une restauration globale.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|