“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Les loups
  • 3 mai 2017,
    par Malicette
  • “Il ne faut pas tout mélanger. Marine Le Pen, ce n’est tout de même pas Hitler”, disent les braves gens. Certes, on l’a vue danser en Autriche avec les pro-nazis. C’était hier. C’est déjà vieux. Ça ne prouve qu’une chose : elle sait danser la valse (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • La “résistible ascension”
  • 3 mai 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • « Nous faisons le serment solennel de rester unis pour désarmer et dissoudre les ligues factieuses, pour défendre et développer les libertés (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Mai > N1441 > La “résistible ascension”

La “résistible ascension”

mercredi 3 mai 2017 , 37 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

« Nous faisons le serment solennel de rester unis pour désarmer et dissoudre les ligues factieuses, pour défendre et développer les libertés démocratiques et pour assurer la paix humaine. »
14 juillet 1935 : le savant Jean Perrin lit, devant un demi-million de personnes, une déclaration unitaire. C’est l’acte de naissance du Front Populaire. Aux législatives du printemps suivant, les forces de gauche et antifascistes, rassemblées, l’emportent.
Je sais bien qu’il faut se garder des comparaisons hâtives et que l’Histoire ne repasse jamais les mêmes plats. Dire pourtant qu’on ne choisit pas entre un nouvel avatar des puissances de l’argent, Macron, et le fascisme, aussi grimé puisse-t-il être, c’est cracher à la figure de Marianne. On ne joue pas sans péril avec la queue du dragon, et un certain nombre de ceux qui, ayant hâtivement enfilé un pagne républicain, font corner les sirènes d’alerte, n’ont pas les cuisses propres. La « résistible ascension » du FN a de multiples causes et de nombreux responsables.
Le piège s’est refermé après les péripéties d’une campagne électorale glauque. La gauche alternative, qui a vu l’espoir à portée de main, doit en tirer la leçon. On le sait bien, si la peste brune est écartée le 7 mai, le choléra Macron sévira pendant cinq ans. D’autres batailles vont s’engager. Jamais dans leur histoire, les communistes n’ont changé de camp. Alors, aux donneurs de leçons qui, au 2ème tour de la présidentielle, se mettront la tête dans le sable, moi soussigné, comme nos aînés de La Dépêche l’ont répondu en son temps à Poincaré, je leur dit : merde !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|