“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Les loups
  • 3 mai 2017,
    par Malicette
  • “Il ne faut pas tout mélanger. Marine Le Pen, ce n’est tout de même pas Hitler”, disent les braves gens. Certes, on l’a vue danser en Autriche avec les pro-nazis. C’était hier. C’est déjà vieux. Ça ne prouve qu’une chose : elle sait danser la valse (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • La “résistible ascension”
  • 3 mai 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • « Nous faisons le serment solennel de rester unis pour désarmer et dissoudre les ligues factieuses, pour défendre et développer les libertés (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Mai > N1441 > Conférence de presse du PCF

Conférence de presse du PCF

mercredi 3 mai 2017 , 275 : visites

La fédération de l’Aube du PCF a tenu une conférence de presse le 2 mai, afin de donner le point de vue du Parti Communiste Français sur le 2ème tour de l’élection présidentielle.
Un point de vue clair, plein de responsabilité et de gravité qui appelle à barrer la route à l’extrême droite en utilisant la seule possibilité : le bulletin de vote Macron. Si, en 2002, La France a réussi à contenir les idées d’extrême droite à 18% (aucune progression entre les deux tours), c’est parce qu’il y a eu une mobilisation énorme. Si Le Pen fait 40% demain, qui pourra parler de défaite du FN ? Quel rapport de force instaurons-nous dans le pays avec une extrême droite à un tel niveau ? Les idées de haine, de repli se répandraient comme la peste. Tout serait alors plus dur pour les idées progressistes et pour les militants qui les font vivre.
Les communistes ont également développé l’appel national lancé par Pierre Laurent afin de réussir le rassemblement, qui n’a pas pu se faire à l’élection présidentielle, entre toutes les forces anti austérité. Un accord qui permettrait de transformer l’élan donné par le bon score de Jean-Luc Mélenchon au 1er tour et la victoire dans des dizaines de circonscriptions aux élections législatives.
Dans l’Aube, le rassemblement est une nécessité absolue

« Les force de gauche du département de l’Aube doivent réagir », a déclaré le secrétaire départemental du PCF, Jean-Pierre Cornevin, « le FN culmine à 30%, largement au dessus de son score national. Dans les trois circonscriptions auboises, l’extrême droite peut l’emporter dans le cadre de triangulaires. Dans le même temps, si le score de Jean-Luc Mélenchon progresse significativement pour atteindre près de 14%, le total gauche reste faible et la division de ses forces lui ferait perdre toute crédibilité. Quel signal envoyons-nous au peuple, et particulièrement à ceux tentés par le vote FN, lorsque ceux qui se sont présentés rassemblés aux élections départementales et régionales, qui militent ensemble depuis des années y compris parfois syndicalement, s’affrontent aux législatives, au moment où les forces les plus libérales, les forces les plus réactionnaires, s’apprêtent à prendre le pouvoir et faire tant de mal aux couches populaires ? »

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|