“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Sacrifices !
  • 12 avril 2017,
    par Guy Cure
  • Je suis triste, triste pour Robert Hue et quelques anciens camarades. Je suis triste pour cette nuée de socialistes qui sont parjures au système des primaires qu’ils nous présentaient comme le pinacle de la démocratie. Quel spectacle décevant que ces (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Tel père, telle fille
  • 12 avril 2017,
    par jpcornevin
  • Chassez le naturel, il revient au pas de l’oie. Dimanche à la TV, Marine Le Pen a affirmé que « la France n’est pas responsable de la rafle du Vél’ (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Avril > N1438 > Notre mobilisation ne doit pas faiblir d’un pouce !!

Edito

Notre mobilisation ne doit pas faiblir d’un pouce !!

mercredi 12 avril 2017 , 405 : visites

PAR JEAN-PIERRE CORNEVIN SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL DU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS !


Depuis 2002 et la présence de l’extrême droite au 2ème tour de l’élection présidentielle, le peuple Français aura eu à subir dix années de droite dure et un quinquennat socialiste aux ordres du Medef.
Casse et injustices sociales, désillusion et trahison auront donc été, pendant ces longues années, le lot quotidien de nos concitoyens. Les élections présidentielles de 2017 étaient programmées pour faire en sorte que rien ne change. Le scénario voulu par le système d’un deuxième tour entre libéraux et nationalistes du FN, nous promettait une nouvelle décennie soumise à loi du fric et à un capitalisme sauvage, destructeur de notre éco-système et pourvoyeur de guerre. Les fortes mobilisations sociales de ces dernières années, n’ont certes pas pu empêcher tous les mauvais coups sociaux dont la loi El Khomri restera le symbole ; elles ont cependant cristallisé l’idée d’un autre possible avec un socle électoral massif qui se mobilise aujourd’hui autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon.
« Une idée devient une force lorsqu’elle s’empare des masses », disait Karl Marx
La percée de Jean-Luc Mélenchon est en train de faire voler en éclat le plafond de verre qui consistait à laisser penser aux classes populaires que l’idée même de progrès social et de tolérance était révolue. Dès lors, pour les électeurs de gauche qui s’apprêtaient à voter Macron pour éviter Le Pen ou Fillon, le vote utile pour un avenir meilleur c’est le vote pour de Jean-Luc Mélenchon. Celles et ceux qui, par dépit, s’apprêtaient à faire le choix du pire en allant alimenter les voix du FN, peuvent désormais percevoir la lueur d’espoir incarnée dans le vote Mélenchon et choisir le chemin d’une France solidaire, juste, démocratique et pacifique. Le vent se lève : tout peut encore basculer pour le meilleur. Rien est joué, la fureur médiatique des commentateurs labellisés du système va s’abattre jusqu’au dernier jour pour tenter de briser cet espoir naissant. La mobilisation des communistes, de leurs sympathisants, des lecteurs de notre journal, La Dépêche de l’Aube, de toutes celles et ceux qui aspirent à ce que la France reprenne le chemin des jours heureux ne doit pas faiblir d’un pouce. Aucun des obstacles qui se dressent devant nous n’est insurmontable ! Votez et faites voter pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon.!

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|