“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

L'Humeur
  • Sacrifices !
  • 12 avril 2017,
    par Guy Cure
  • Je suis triste, triste pour Robert Hue et quelques anciens camarades. Je suis triste pour cette nuée de socialistes qui sont parjures au système des primaires qu’ils nous présentaient comme le pinacle de la démocratie. Quel spectacle décevant que ces (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Tel père, telle fille
  • 12 avril 2017,
    par jpcornevin
  • Chassez le naturel, il revient au pas de l’oie. Dimanche à la TV, Marine Le Pen a affirmé que « la France n’est pas responsable de la rafle du Vél’ (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Avril > N1438 > Hommage à Henri Millet

L’ACTU DU PCF DE L’AUBE

Hommage à Henri Millet

mercredi 12 avril 2017 , 266 : visites

Mercredi 5 avril, les communistes romillons et aubois ont rendu hommage au premier maire ouvrier de France, Henri Millet.
Le même jour, l’historien Jean-Numa Ducange, était à Romilly, à l’invitation de l’Université Populaire de l’Aube, pour une conférence sur Jules Guesde, dont il vient d’écrire une biographie (voir sur internet : upopaube.com). Romilly, ville natale d’Henri Millet et dont il fut maire de janvier 1895 à mai 1896 et réélu en 1900 jusqu’à sa mort prématurée en 1902, était un haut lieu du mouvement guesdiste, comme, l’a fait remarquer l’historien, avec un certain nombre d’autres régions, en particulier du nord de la France, avec une forte implantation de l’industrie textile.
Dany Bouteiller, conseiller municipal, a retracé la vie d’Henri Millet et évoqué quelques avancées sociales dont il fut l’instigateur au cours de ses deux mandats. Une gerbe a été déposée sur sa tombe par le secrétaire de l’union locale CGT, Christophe Latrasse, et Gisèle Malaval, membre du Conseil national du PCF. Pierre Mathieu, Jean-Pierre Cornevin, secrétaire départemental du PCF, Joë Triché et Rolande Barthélemy, anciens conseillers municipaux, et Jean Lefèvre, président de l’Université Populaire de l’Aube, étaient présents à cette cérémonie.
Rappelons que, sous les municipalités à direction communiste, la tombe d’Henri Millet était fleurie chaque année. Et en 1952, pour le cinquantième anniversaire de sa mort, Marcel Cachin (à l’époque directeur de l’Humanité qui a toujours revendiqué sa filiation avec la pensée guesdiste) et le résistant, fondateur des FTPF (Francs tireurs et partisans français) et ministre communiste, Charles Tillon, étaient venus lui rendre hommage.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|