“Il est urgent de revenir aux vertus de l’esprit révolutionnaire.” Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine

Le dessin

16 mars
L'Humeur
  • Solidaires, quand même !
  • 16 mars 2017,
    par Guy Cure
  • La collecte des Restos du coeur a été un succès, au moins pour ce que j’en connais. Kilos de pâtes après boites de choucroute, les réserves des Restos se sont reconstituées. De quoi commencer la campagne d’été, pour aider ceux dont les ressources et (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Mars > N1434 > MA PRIORITÉ : RENFORCER LES SERVICES PUBLICS ET LA SÉCU

Législatives : le sens de leur engagement

MA PRIORITÉ : RENFORCER LES SERVICES PUBLICS ET LA SÉCU

jeudi 16 mars 2017 , 184 : visites


3ème circonscription Romilly-sur-Seine, Nogent-sur-Seine, Troyes...
Arnaud Pacot agent EDF, syndicaliste

Les politiques publiques constituent, au niveau international, européen, national et local, un enjeu démocratique, social, économique et environnemental, un atout pour la cohésion sociale, pour une transformation sociale et écologique. Le développement économique des territoires ne peut se faire sans des services publics forts. La dépense et la commande publiques sont des leviers puissants pour créer des emplois et lutter contre le fléau du chômage.
Depuis près de 30 ans, les attaques contre les services publics se multiplient : « ouverture du capital » (EDF/GDF, etc.), organisation des entreprises publiques calquées sur le modèle privé, voire privatisations des entreprises publiques (SNCF, France Telecom…). Les conséquences de la libéralisation des services publics sont multiples et notamment l’aggravation de la situation pour les habitants des zones fragiles : zones rurales, territoires frappés par la désindustrialisation et quartiers défavorisés. Les questions énergétiques et de santé sont des exemples frappants de la fuite en avant des services publics. Cet hiver, la grippe a révélé la situation d’extrême tension dans nos hôpitaux. Avec le printemps, revoilà le risque de coupures d’électricité, ces menaces témoignent des dégâts engendrés par la libéralisation du secteur de l’énergie. Alors que le pays compte près de douze millions de personnes en précarité énergétique, il est urgent de garantir un droit à l’énergie pour tous.
Le PCF propose de sortir de cet engrenage infernal en remettant le mieux vivre à l’ordre du jour. Le progrès social et l’égalité entre les citoyen-e-s doivent être au coeur de l’action publique. Je fais de la lutte contre les inégalités, le renforcement des services publics et de la Sécurité sociale, les priorités de ma campagne pour les élections législatives de juin prochain

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|