“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • Lutte des classes
  • 8 mars 2017,
    par Malicette
  • Le jeu de mots est facile, mais ça râle dans les écoles auboises. Les parents ne veulent pas qu’on ferme des classes. Ils se mobilisent, élus en tête. À Chervey, à Piney, pour ne prendre que les deux dernières colères citoyennes, la calculette veut (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • La diabolique comédie
  • 8 mars 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Georges Fenech, un député LR, quatre jours après avoir appelé Juppé de ses voeux, tournait en début de semaine une nouvelle fois casaque vers l’« (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Mars > N1433 > Parce que nous sommes des millions à vouloir

Pour un pacte de majorité à gauche

Parce que nous sommes des millions à vouloir

mercredi 8 mars 2017 , 206 : visites

1. Une nouvelle ambition de progrès social avec l’abrogation de la loi El Khomri et son remplacement par une loi de sécurité de l’emploi et de la formation ; la diminution du temps de travail et l’augmentation des salaires, des retraites, des minimas sociaux ; un développement de la Sécurité sociale avec la retraite à 60 ans et un retour progressif vers un remboursement de tous les soins à 100% grâce à une réforme de son financement étendu aux revenus financiers ; un plan global d’action pour l’autonomie et l’émancipation de la jeunesse dans tous les domaines ; un plan de relance de tous les services publics, la fin de la baisse des dotations aux collectivités locales et un plan de mobilisation pour le logement social et contre les loyers chers.
2. Une VIème République démocratique qui nous sorte du régime présidentiel, avec notamment la proportionnelle à toutes les élections et un statut de l’élu-e, des droits nouveaux pour les citoyens et pour les salariés dans les entreprises, le droit de vote des étrangers résidant en France ; la lutte contre toutes les discriminations, qu’elles soient liées à l’origine, à la confession, à l’orientation ou l’identité sexuelle, la maladie ou le handicap ; le récépissé pour lutter contre les contrôles de police au faciès ; la constitutionnalisation du droit à l’avortement.
3. L’égalité femmes-hommes avec la création d’un ministère de plein droit pour l’égalité femmes-hommes ; une loi-cadre contre les violences faites aux femmes, l’éducation à l’égalité, le renforcement des dispositifs contraignants pour l’égalité salariale et professionnelle ; des mesures pour garantir le droit à disposer de son corps.
4. La lutte contre la finance pour prendre le pouvoir sur l’argent avec un plan d’action contre l’évasion fiscale, une COP fiscale mondiale, une réforme de justice fiscale, la création d’un pôle public bancaire pour changer le rôle du crédit, la suppression du CICE et une modulation de l’imposition des entreprises sur critères sociaux et environnementaux.
5. Un nouveau mode de production et de consommation visant la réponse aux besoins humains et la transition écologique avec un moratoire sur les licenciements et une nouvelle industrialisation créant un million d’emplois dans les filières d’avenir ; un plan d’urgence pour le climat et la qualité de l’air ; un mix énergétique renouvelables-nucléaire sous contrôle public ; un nouveau modèle agricole garantissant des prix rémunérateurs aux paysans.
6. Une France à l’offensive en Europe et dans le monde avec la remise en cause du traité budgétaire européen et un fonds d’investissements financé par la BCE pour le développement des services publics et de l’emploi, une méthode de convergence sociale et fiscale par le haut, le respect des choix souverains des peuples européens ; une conférence européenne pour la paix et le désarmement ; l’abandon des négociations TAFTA, CETA et TISA au profit de nouveaux traités internationaux pour le bien commun.
7. Et aussi… Nous demandons aux candidats à l’élection présidentielle et aux élections législatives issus des forces de gauche de discuter et soutenir publiquement ces propositions et de s’engager à en faire le socle d’un pacte de majorité à gauche.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|