“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • Lutte des classes
  • 8 mars 2017,
    par Malicette
  • Le jeu de mots est facile, mais ça râle dans les écoles auboises. Les parents ne veulent pas qu’on ferme des classes. Ils se mobilisent, élus en tête. À Chervey, à Piney, pour ne prendre que les deux dernières colères citoyennes, la calculette veut (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • La diabolique comédie
  • 8 mars 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Georges Fenech, un député LR, quatre jours après avoir appelé Juppé de ses voeux, tournait en début de semaine une nouvelle fois casaque vers l’« (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Mars > N1433 > La diabolique comédie

La diabolique comédie

mercredi 8 mars 2017 , 45 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

Georges Fenech, un député LR, quatre jours après avoir appelé Juppé de ses voeux, tournait en début de semaine une nouvelle fois casaque vers l’« humaniste » et « expérimenté » François Baroin. « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent », disait Edgar Faure. Un centriste, il parlait d’expérience.
François Baroin, c’est l’homme des soutiens : Sarko, Fillon... tout ce qui peut grimper jusqu’au dessus du panier de crabes, il soutient. Le sémillant et cumulard sénateur-maire de Troyes fait sa primprenelle face à ceux qui voient en lui la tête de gondole d’un plan B et se laisse cajoler, les yeux braqués sur d’autres “jeunes loups” prêts à lui tomber dessus s’il bouge une oreille trop tôt.
Fillon, Tartampion ou Baroin, ils ont tous la même intention. Nous faire baver des ronds de chapeau pour gaver les riches. Il ne faut pas perdre “ça” de vue. Idem à l’extrême droite où j’entends pafois dire que la Marion serait peut-être mieux que la Marine. Supputations de maquignons tripotant le pis des vaches. Entre la peste et le choléra... Tout est emmanché pour qu’on ait les deux.
C’est une diabolique comédie qui se joue actuellement. La frimousse de Baroin ou la gueule à Fillon ? On s’en fout. Le 31 mars, la trêve hivernale prend fin. Combien d’expulsions, de coupures d’électricité ? La gauche antilibérale dit stop à ces pratiques et aligne des propositions. Fillon, Baroin... et le FN, ils disent quoi ?

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|