“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • Et après
  • 2 mars 2017,
    par Guy Cure
  • Le « selfie de l’espace » de Thomas Pesquet n’était qu’un e mise en scène. Quelques anonymes fumeux bardés de certitude s en profitent pour affirmer qu’aucun vol spatial n’a jamais eu lieu et toute s les infos sont sujet tes à caution… Les délires de (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Juste quelques coups de pied au cul
  • 2 mars 2017,
    par passy cohnn
  • La SNCF est repassée dans le vert, a-t-on appris en début de semaine. Pourtant sa “dette” a encore augmenté de trois milliards d’euros en 2016 ; une (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Mars > N1432 > Et après

Et après

jeudi 2 mars 2017 , 39 : visites , par Guy Cure

Le « selfie de l’espace » de Thomas Pesquet n’était qu’un e mise en scène. Quelques anonymes fumeux bardés de certitude s en profitent pour affirmer qu’aucun vol spatial n’a jamais eu lieu et toute s les infos sont sujet tes à caution… Les délires de Donald donnent un nouvel élan aux propagateurs de la post vérité. Sans doute le XXème siècle a-t-il diffusé tant de mises en scène dramatiques que le doute est venu en réaction. De Staline à Timisoara, nous en avons gobé des promesses et des provocations, avec l’espoir garanti au rendez-vous de l’histoire.
Ceux qui veulent que les humains renoncent à la confiance ont beau jeu. Les prouesses techniques et les théories scientifiques audacieuses sont devenues hors de portée immédiate. Comment prouver les quantas ou les déformations de l’espace temps, et les ondes qui permettent de propager n’importe quelle contre-vérité ? Au nom du doute, il faudrait revenir en arrière et brûler Galilée, et les utilisateurs de smartphones.
L’essentiel est plutôt dans ce qui est caché. Les meneurs du monde ne nous disent pas tout : les milliards de l’évasion fiscale, les manœuvres pour que les élections prolongent les injustices, cet article de loi voté en catimini pour éviter que les ripoux soient poursuivis, etc. Pour chercher la vérité, il ne s’agit pas de se voiler la face mais d’ouvrir les yeux.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|