“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Tirs croisés
  • 16 février 2017,
    par Guy Cure
  • Pauvre François ! On aura rarement vu une telle déferlante d’attaques et de calomnies. Quand les murs de la capitale se couvrent d’affiches injurieuses, on comprend les titres de ces livres : François dans la tempête, François seul contre tous ou Ce (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • La parabole du médecin
  • 16 février 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • La semaine dernière, lors du passage de Fillon à la médiathèque de Troyes, un de ses soutiens (il n’en a pas eu beaucoup) expliquait à un journaliste, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Février > N1430 > Tirs croisés

Tirs croisés

jeudi 16 février 2017 , 40 : visites , par Guy Cure

Pauvre François ! On aura rarement vu une telle déferlante d’attaques et de calomnies. Quand les murs de la capitale se couvrent d’affiches injurieuses, on comprend les titres de ces livres : François dans la tempête, François seul contre tous ou Ce pape qui dérange. Drôle d’époque : à Rome, l’Église est la cible de la Curie.
En France, un autre François a commencé sa campagne présidentielle en s’abritant derrière sa foi. Des âmes charitables lui ont rappelé son catéchisme oublié : « Rendez à César ce qui est à César… ». En voulant tout garder, Fillon et Pénélope s’aperçoivent qu’il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un couple de riches d’entrer à l’Élysée. Certains philosophes pensent que la mort de Dieu est actée par le triomphe du capitalisme. L’importance de l’argent, le manque de compassion, le rejet des plus faibles, la compétition qui consacre un vainqueur et sacrifie une multitude de vaincus : autant de valeurs qui sont incompatibles avec un Dieu aimant.
Le pape, en mettant les pauvres au premier rang de ses préoccupations, s’ef force de retrouver la pureté d’un message et se crée beaucoup d’ennemis parmi les soutiens traditionnels de l’Église. En France, un Fillon ruine tous ses ef forts en mêlant Dieu à ses turpitudes et à son projet politique en faveur des riches.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|