“Il est urgent de revenir aux vertus de l’esprit révolutionnaire.” Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine

L'Humeur
  • Tirs croisés
  • 16 février 2017,
    par Guy Cure
  • Pauvre François ! On aura rarement vu une telle déferlante d’attaques et de calomnies. Quand les murs de la capitale se couvrent d’affiches injurieuses, on comprend les titres de ces livres : François dans la tempête, François seul contre tous ou Ce (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • La parabole du médecin
  • 16 février 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • La semaine dernière, lors du passage de Fillon à la médiathèque de Troyes, un de ses soutiens (il n’en a pas eu beaucoup) expliquait à un journaliste, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Février > N1430 > AGIR “pour de vrai”

Violences et discriminations policères

AGIR “pour de vrai”

jeudi 16 février 2017 , 267 : visites

Le gouvernement ne semble toujours pas prendre la véritable mesure de ce qui est aujourd’hui, pour la jeunesse des quartiers populaires, une violence quotidienne et permanente.
Les résultats d’une récente étude indépendante sont accablants. 80% des jeunes hommes noirs et arabes indiquent avoir été contrôlés au cours des cinq dernières années, contre 16% pour l’ensemble du panel. Il s’agit donc d’agir pour de vrai et ne plus laisser ainsi se durcir une confrontation directe entre une partie de la population des quartiers populaires et une partie des forces de l’ordre. Le PCF propose d’agir dans trois directions :
Les violences policières ont souvent comme origine des contrôles d’identité abusifs, au faciès, pour lesquels l’État a déjà été condamné. Le récépissé lors des contrôles d’identité (promesse de campagne de François Hollande non tenue) a prouvé son efficacité dans les pays où il est appliqué.
Les BST (brigades spécialisées de terrain) créées par Brice Hortefeux sont composées d’agents majoritairement peu expérimentés, mal formés, avec des missions centrées sur la seule répression, avec l’objectif de faire du « chiffre ». Seule une police de proximité, composée de policiers formés, encadrés, peut recréer un lien de confiance avec la population. À l’échelle nationale, le PCF propose de recruter de 20 000 policiers et gendarmes avec une formation renforcée.
Il faut en finir plus généralement avec le racisme avec la mise en oeuvre par l’État d’un plan de lutte qui se traduise notamment par un renforcement des sanctions, des campagnes de communication inédites et une formation des agents publics, singulièrement des forces de l’ordre, à la lutte contre tout propos ou acte raciste et à l’accueil des victimes du racisme.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|