“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • Tirs croisés
  • 16 février 2017,
    par Guy Cure
  • Pauvre François ! On aura rarement vu une telle déferlante d’attaques et de calomnies. Quand les murs de la capitale se couvrent d’affiches injurieuses, on comprend les titres de ces livres : François dans la tempête, François seul contre tous ou Ce (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • La parabole du médecin
  • 16 février 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • La semaine dernière, lors du passage de Fillon à la médiathèque de Troyes, un de ses soutiens (il n’en a pas eu beaucoup) expliquait à un journaliste, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Février > N1430 > La parabole du médecin

La parabole du médecin

jeudi 16 février 2017 , 28 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

La semaine dernière, lors du passage de Fillon à la médiathèque de Troyes, un de ses soutiens (il n’en a pas eu beaucoup) expliquait à un journaliste, en substance, que peu lui importait que son médecin soit riche pourvu qu’il le soigne.
Le brave afficionado ne s’est pas aperçu que son plaidoyer enfonçait plutôt celui qu’il voulait défendre. On peut en effet objecter que si le médecin s’enrichit, c’est qu’il soigne mal, obligeant les malades à retourner le voir. De plus, eu égard aux saignées préconisées par Fillon pour la santé publique et la Sécu, le quidam eut été fort avisé de, comme on dit, tourner sept fois sa langue...
En fait, c’est la République qui est malade. Fillon, après Sarko, Guéant, Balkany et autres moins bons clients médiatiques qu’un Cahuzac, est une pustule de plus. La Vème bubonne, malade de la peste de l’argent. À l’heure du capitalisme mondialisé, la pieuvre tient partout les rênes et reserre son étreinte, s’embusquant, l’occasion fait le larron, en eaux brunâtres. Trump et sa “milliardocratie” en est un récent avatar. En Europe, les Juncker, Draghi, Barroso... ex-futurs banquiers, font la pluie de fric pour leurs semblables et le beau temps des paradis fiscaux.
« Si un homme a beaucoup plus qu’il ne faut, c’est que d’autres manquent du nécessaire », a dit Léon Tolstoï. L’“affaire” Fillon repose la question d’un autre système, d’une autre république. À la parabole du médecin, je prèfère celle du coup de balai.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|