“Ne pas traiter le pauvre dans l’homme, mais l’homme dans le pauvre.” Jack Ralite

L'Humeur
  • Moins fort les trompettes
  • 8 février 2017,
    par Malicette
  • Marc Bret est un élu mi-figue chez Adnot, mi-raisin chez Baroin, ni gauche, ni droite et donc très en avance sur Macron. Pour cela, il faut bien connaître le pipeau. Ce virtuose de la flûte a pour tant refusé le budget de l’Orchestre Symphonique de (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Février > N1429 > Un grand rendez-vous politique et festif

Dimanche 19 février à partir de 11 h 30 - Salle des fêtes de Saint-André-les-Vergers

Un grand rendez-vous politique et festif

mercredi 8 février 2017 , 357 : visites , par Rémi

Dans une semaine, aura lieu le banquet annuel de la Dépêche de l’Aube. L’occasion de se retrouver dans une ambiance festive et de se mettre en ordre de marche pour les prochaines élections.
Déjà de nombreux inscrits à ce rendez-vous, devenu traditionnel, des communistes aubois, et qui rassemble chaque début d’année deux cent convives et plus. Un moment privilégié pour les communistes, et bien au-delà parmi les forces progressistes de notre département avec lesquelles il faut toujours compter, d’échanger avis et analyses, attentes et espoirs pour cette année 2017 qui sera une année cruciale. Année cruciale avec trois élections, dont deux où le suffrage universel doit reprendre sa force pour peser, la présidentielle et les législatives, et les élections sénatoriales. Nous arrivons au terme d’un quinquennat désastreux pour le pays et des millions d’hommes et de femmes. Un désastre social et économique pendant cinq années de forfaitures, de reniements et d’autoritarisme pour étouffer toutes les résistances. Ces luttes ont laissé des traces. Trois “présidentiables” ont été mis hors circuit. Sarkozy, Hollande et Valls, dont les gouvernements ont été des tickets gagnants pour le patronat et les puissances de l’argent, et sans aucun “lot de consolation” pour notre peuple. Les prochaines élections représentent un défi majeur, rien n’est joué pour le camp progressiste, le camp d’une gauche offensive, avec ses valeurs et ses couleurs. Depuis de longs mois, les communistes, avec d’autres, sont à l’initiative et porteurs de propositions pour l’affirmation d’une politique de transformation avec les convergences nécessaires pour pouvoir la mettre en oeuvre. Rien n’est joué, mais rien n’est gagné. Cette question sera au coeur des débats et interventions. Isabelle De Almeida, présidente du Conseil national du PCF a répondu favorablement à l’invitation de notre journal. Par ailleurs, l’aspect convivial et festif sera également au rendez-vous avec l’orchestre « Entre nous », dont l’excellente prestation attire chaque année de nombreux danseurs sur la piste. À dimanche prochain donc.


Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|