“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Moins fort les trompettes
  • 8 février 2017,
    par Malicette
  • Marc Bret est un élu mi-figue chez Adnot, mi-raisin chez Baroin, ni gauche, ni droite et donc très en avance sur Macron. Pour cela, il faut bien connaître le pipeau. Ce virtuose de la flûte a pour tant refusé le budget de l’Orchestre Symphonique de (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Février > N1429 > UNE BELLE INITIATIVE

Chemin de la mémoire à Saint-Julien-les-Villas

UNE BELLE INITIATIVE

mercredi 8 février 2017 , 330 : visites , par Jean Lefevre

Les 27-28-29 janvier 2017 sont à marquer d’une pierre bleu-blancrouge dans cette cité peuplée de villas et de maisons modestes où vécurent ceux qu’il faut bien appeler des héros, femmes et hommes mêlés, ayant au coeur la Résistance au fascisme.
La municipalité de Saint-Julien-les-Villas, à la demande de l’ANACR a installé au long d’un parcours de quatre kilomètres, un chemin de mémoire comprenant pas moins de dix-neuf stations, comme un chemin de croix, dédié aux Résistants, arrêtés, torturés, déportés ou fusillés. Ce sont des plaques en l’honneur des enfants du pays qui militèrent à cet endroit dès l’invasion allemande, s’organisèrent dans différents groupes ou mouvements de Résistance et firent subir à l’ennemi des pertes sensibles qu’Eisenhower évaluait pour la France à quinze divisions, c’est-à-dire autant que celles qui débarquèrent le 6 juin 1944 en Normandie.
Il faut donc saluer cette belle initiative du maire de Saint-Julien, M. Jean-Michel Viard et de son premier adjoint, qui ont oeuvré depuis deux ans avec l’ANACR et l’ONACVG pour organiser cette fête de la mémoire  ; une fête pendant laquelle étaient programmés des rencontres, des films [1] et conférences, vendus des ouvrages élaborés pour l’occasion et où les élèves des écoles furent sollicités pour leur participation [2].
Un monument totémique fut érigé avenue de la Maille et inauguré devant une nombreuse assistance. Un totem est une sorte de statue protectrice. Espérons que celle-là protégera notre société en apportant un peu de jugeote aux gens qui ne savent pas déchiffrer les discours haineux de l’extrême droite.
« Demain, tout peut recommencer », déclara d’ailleurs le maire lors de son discours. Même si l’histoire ne repasse jamais les plats de la même façon, nos sociétés sont traversées par des peurs qu’agitent en permanence les populistes, comme ce fut le cas dans les années 30. Ces commémorations rappellent ce qu’en fut le coût. Elles sont nécessaires et doivent cohabiter avec une éducation civique primaire, ce que n’ont pas manqué de faire les organisateurs du Chemin de mémoire.
JEAN LEFÈVRE

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|