“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

Le dessin

2 février
L'Humeur
  • Les mouches
  • 2 février 2017,
    par Guy Cure
  • Ainsi le choix pour l’élection présidentielle en France opposerait le réalisme et l’utopie, les gestionnaires contre les bisounours. Pas d’autre alternative non plus à l’échelle mondiale : c’est le marché qui fait la loi et ses serviteurs qui (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Cet âne qui commandait des lions
  • 2 février 2017,
    par Jean Lefevre
  • Une association romillonne veut ériger une statue à la gloire du maréchal Joffre, qui fut chef des armées en 14-18. On se demande ce qui pousse ces (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Février > N1428 > Les mouches

Les mouches

jeudi 2 février 2017 , 45 : visites , par Guy Cure

Ainsi le choix pour l’élection présidentielle en France opposerait le réalisme et l’utopie, les gestionnaires contre les bisounours. Pas d’autre alternative non plus à l’échelle mondiale : c’est le marché qui fait la loi et ses serviteurs qui l’appliquent. Même Benoit Hamon, malgré sa participation au gouvernement et sa mise en application de la réforme Peillon, est présenté comme un doux rêveur.
De Le Pen en Macron, d’agitation sarkozienne en trahison socialiste, la démocratie est dévoyée jusqu’à n’être plus qu’un paravent pour cacher autant que possible les mains des financiers qui manipulent les marionnettes. Nous n’aurions pas d’autre choix que d’applaudir plus ou moins fort Guignol ou Gnafron. Incorruptible reste un mot révolutionnaire quand il est prononcé dans le meilleur des mondes possibles selon les Tapie, Lagarde, Cahuzac, Guéant et Pénélope, leur récent avatar. Ils nous disent que le pire des mondes possibles est inévitable pour la masse de ceux qui ne « savent » pas s’intégrer et que le réalisme est de continuer à s’enliser dans les rouages d’un passé qui a fait ses preuves. L’utopie serait d’innover et d’inventer un avenir pour l’humanité.
Le réel, c’est quand on se cogne, disait Lacan. La mouche approuve quand elle veut retrouver sa liberté et qu’elle se cogne avec obstination contre la vitre. Et pourtant, la fenêtre voisine est grande ouverte…

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|