“Ce n’est pas une miette de pain, c’est la moisson du monde entier qu’il faut à la race humaine, sans exploiteur et sans exploité.” Louise MICHEL

L'Humeur
  • Tout nouveau, tout beau
  • 19 janvier 2017,
    par Guy Cure
  • On sait depuis Chaban-Delmas que la mairie de Bordeaux n’a qu’une porte trop étroite pour accéder à l’Élysée. On sait depuis Giscard que le ministère de l’Économie est un excellent tremplin pour la présidence de la République, surtout si le candidat est (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Dr FOLAMOUR
  • 19 janvier 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • La semaine dernière, Trump déclarait, entre autre, qu’il y a seulement 5 pays sur 22 à « payer correctement » leur contribution à l’OTAN, ce qui, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Janvier > N1426 > 8 milliardaires ont autant que la moitié de l’humanité

Inégalités dans le monde

8 milliardaires ont autant que la moitié de l’humanité

jeudi 19 janvier 2017 , 280 : visites , par Rémi

Huit hommes détiennent autant de richesses que les 3,6 milliards de personnes qui représentent la moitié la plus pauvre de l’humanité, selon un rapport publié par Oxfam à l’occasion de la rencontre annuelle de l’élite politique et économique à Davos.
Vision tronquée et militante ? Les chiens courants du capital ont été lâchés aux basques de l’ONG Oxfam, depuis la récente publication de son rapport sur les inégalités dans le monde. Changement de méthodologie - que reconnaît d’ailleurs l’organisation - qui biaise les résultats de l’étude, grognent-ils. Et pourtant, sans entrer dans les bisbilles de chiffres, Oxfam ne dit pas autre chose que ce que constatait déjà une précédente étude de l’OCDE en novembre 2016 : « les inégalités de revenus sont restées à des niveaux historiques » et le coefficient de Gini, indicateur type des inégalités, a atteint « le plus haut chiffre jamais enregistré depuis le milieu des années 1980 ». Au coeur du problème, « une course à l’évitement de l’impôt », pointe Oxfam.
En France aussi

La France n’échappe pas à cet accroissement des inégalités. Autre étude convergeant avec les conclusions énoncées, celle de l’Observatoire des inégalités, qui a constaté que le niveau de vie mensuel médian des plus riches a augmenté de 272 euros de 2003 à 2014, alors que celui des plus pauvres a diminué de 31 euros. 21 milliardaires possèdent autant que les 40% les plus pauvres de la population de notre pays. Il n’y a donc pas, chez nous, d’on ne sait trop quelle “exception” et le phénomène de concentration et d’accaparement des richesses est aussi actif dans notre pays. Les politiques de droite et des coalitions “rosâtres” successives conduisant la politique gouvernementale depuis 2012 n’y sont pas pour peu. Exonérations fiscales et de cotisations sociales, distribution d’argent public, déconstruction des droits des salariés, etc., l’artillerie lourde antisociale et régressive pilonne sans discontinuer et le caporal- chef Fillon a annoncé l’intensification des attaques. Face aux sacrifices, qui ne sont plus demandés, mais imposés au nom de la “dette”, allons-nous longtemps encore tolérer qu’ils ne servent qu’à gaver les riches ?


Un système inacceptable car inhumain

Même l’église, par la voix du pape François, a appelé à refuser « un système économique mondial inacceptable car inhumain » au profit d’une « mondialisation plus coopérative et tournée vers le bien commun ». Elle n’est pas la seule à s’insurger contre une mécanique qui broie les peuples et pourrait, accumulation et concentration de la richesse se poursuivant au rythme actuel, voir paraître dans moins de vingt-cinq ans le premier « millionnaire en milliards ». En effet, affirme Oxfam, « loin d’être réinjectés dans l’économie, revenus et richesses sont aspirés vers le haut à un rythme alarmant. [...] En vue d’offrir des rendements élevés aux plus fortunés, les grandes entreprises sont encouragées à exploiter davantage les travailleurs et les producteurs, et à échapper à l’impôt qui bénéficierait à tous et en particulier aux plus pauvres. » Et qu’on ne vienne pas, comme l’a fait cette semaine sans sourciller un journal, qualifier M. Bill Gates (75 milliards de dollars de patrimoine) de « philanthrope  » ! à l’évidence, face à cette course folle et mortifère pour les 99% de la population de notre planète, une autre redistribution de la richesse, répondant aux besoins de tous, tant sociaux, qu’économiques et écologiques, est à mettre en place. Et c’est possible en mettant un terme aux détournements de fonds à l’usage exclusif de 1% de rapaces.


Le capitalisme fait pression à la baisse sur les salaires alors que les
actionnaires voient leurs rémunérations en constante augmentation.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|