“Il est urgent de revenir aux vertus de l’esprit révolutionnaire.” Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine

L'Humeur
  • Tout nouveau, tout beau
  • 19 janvier 2017,
    par Guy Cure
  • On sait depuis Chaban-Delmas que la mairie de Bordeaux n’a qu’une porte trop étroite pour accéder à l’Élysée. On sait depuis Giscard que le ministère de l’Économie est un excellent tremplin pour la présidence de la République, surtout si le candidat est (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Dr FOLAMOUR
  • 19 janvier 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • La semaine dernière, Trump déclarait, entre autre, qu’il y a seulement 5 pays sur 22 à « payer correctement » leur contribution à l’OTAN, ce qui, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Janvier > N1426 > Tout nouveau, tout beau

Tout nouveau, tout beau

jeudi 19 janvier 2017 , 43 : visites , par Guy Cure

On sait depuis Chaban-Delmas que la mairie de Bordeaux n’a qu’une porte trop étroite pour accéder à l’Élysée. On sait depuis Giscard que le ministère de l’Économie est un excellent tremplin pour la présidence de la République, surtout si le candidat est jeune et se prétend en marge de sa famille politique (mes excuses auprès des jeunes lecteurs pour ces références d’un autre âge).
C’est donc merveilleux de voir l’histoire hoqueter et d’entendre de vieux briscards de la politique nous jouer la berceuse de l’homme nouveau et indépendant, rassembleur d’énergies nouvelles pour entreprendre une longue marche. Il faut reconnaitre à Macron le mérite d’avoir quitté le navire suffisamment tôt pour donner l’impression de n’avoir aucune responsabilité dans le naufrage du quinquennat. Des passagers à la mémoire courte qu’on n’a jamais vus dans les manifs contre la casse sociale de ce gouvernement saisissent l’occasion de prendre leurs distances et de refuser l’héritage. Ils s’abritent derrière l’homme nouveau pour donner l’impression qu’ils sont téméraires, au risque de donner l’impression de se renier.
Les bouteilles sans étiquette ne contiennent souvent qu’un rosé frelaté, qui peut faire illusion par sa couleur, mais sans saveur et tout à fait inapte au vieillissement.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|