“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • Champagne pour tous le monde
  • 12 janvier 2017,
    par Malicette
  • La santé ne va pas bien. Les cliniques réclament un for fait administratif entre 9 et 11 euros (selon l’établissement). Vitalia a même félicité ses secrétaires d’avoir réussi à « convaincre » plus de malades que l’an dernier à régler cette facture inutile (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Il était une fois en Andalousie...
  • 12 janvier 2017,
    par Passy Connh
  • Il était une fois en Andalousie... ... une section locale du Parti communiste qui avait décidé de participer à une loterie nationale (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Janvier > N1425 > François Baroin étend sa baronnie... rien de rassurant pour les classes (...)

Troyes Champagne Métropole

François Baroin étend sa baronnie... rien de rassurant pour les classes populaires

jeudi 12 janvier 2017 , 280 : visites , par jpcornevin

F. Baroin, le tout nouveau “conseiller politique” de Fillon, après l’échec de Sarkozy, vient d’être élu sans surprise président de Troyes Champagne Métropole qui regroupe désormais la moitié des habitants du département.
Rien de rassurant pour les classes populaires et moyennes de cette nouvelle agglomération, dans laquelle le chômage et les inégalités s’aggravent inexorablement, sans qu’à aucun moment les décideurs politiques prennent en compte cette réalité sociale. Le débat politique de fond est le grand absent de cette assemblée. Savamment orchestré, il permet à François Baroin et à ses condisciples de fuir les responsabilités politiques qui sont les leurs concernant la situation dans laquelle s’enfonce le pays depuis de trop nombreuses années.
Les coupes sombres dans le budget des collectivités territoriales, qui justifient les mesures de restrictions envers les populations, ont commencé alors que François Baroin était ministre de l’économie et se sont même amplifiées sous la présidence Hollande. Et ce n’est pas le gigantisme de la construction de ces nouvelles intercommunalités qui réglera le problème des moyens qui manquent à la mise en oeuvre de véritables politiques publiques qui répondent aux besoins des habitants de cette nouvelle agglomération.

Les habitants et leurs besoins restent les grands absents
Une fois de plus, seule la voix de l’élue communiste a tenté de faire entendre ce que ressentent profondément les citoyens vis-à-vis de ces nouveaux géants : « les Français demandent plus de démocratie, ils en auront moins ; ils demandent plus de transparence, ils en auront moins ; ils demandent des services publics plus présents sur leur lieu de vie et ils en auront encore moins ».
François Baroin et quelques autres avaient sans doute envie de se boucher les oreilles. Ils n’auront pas échappé aux messages qu’a souhaité passer Anna Zajac concernant, entre autre, son engagement auprès du champion de la primaire de droite. « François Fillon, que vous soutenez désormais, annonce clairement l’accélération brutale de cette politique qui ne pourrait, si par malheur elle était mise en oeuvre qu’aggraver encore la situation du pays. Comment pourrait-il en être autrement avec la suppression annoncée de centaines de milliers d’emplois d’agents des services publics, avec le passage à 39 heures sans augmentation de salaire, avec la privatisation d’entreprises publiques à l’image de ce qui vient d’être fait pour certains aéroports, la remise en cause de la sécurité sociale et les nouvelles attaques programmées contre les retraites et l’école publique ?... » a-t-elle déclaré.
Et tout ceci, comble de l’injustice, accompagné de la suppression projetée de l’impôt sur les grandes fortunes, de l’amplification des cadeaux fiscaux et sociaux aux grandes entreprises, sans aucune contrepartie en matière d’emploi. Bref, autant de recettes en moins qui justifieront la politique d’austérité de demain pour les habitants de Troyes Champagne Métropole !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|