“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • DE LA CRECHE A WAUQUIEZ
  • 5 janvier 2017,
    par Guy Cure
  • Une lecture classique donne à voir la joie des humbles dans l’adoration des bergers. Pour la première fois, une philosophie s’adresse aux esclaves et aux femmes comme à tous les humains. L’universalité du message est renforcée par l’adoration des rois (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • ça commence plutôt mal
  • 5 janvier 2017,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • La loi travail est entrée en vigueur le 1er janvier. Les étrennes d’El Khomri et de toute la lyre aux patrons, en quelque sorte. Je ne redirai pas (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2017 > Janvier > N1424 > DE LA CRECHE A WAUQUIEZ

DE LA CRECHE A WAUQUIEZ

jeudi 5 janvier 2017 , 56 : visites , par Guy Cure

Une lecture classique donne à voir la joie des humbles dans l’adoration des bergers. Pour la première fois, une philosophie s’adresse aux esclaves et aux femmes comme à tous les humains. L’universalité du message est renforcée par l’adoration des rois mages, qui viennent de loin pour adorer un Dieu nouveau- né.
Mais un train peut en cacher un autre. Dans un premier temps, les pauvres se réjouissent ; ils chantent et ils dansent. Pas besoin de cadeau et d’of frande pour dire l’amour. Quelque temps plus tard, les riches prennent conscience du succès de la nouvelle religion. Ils of frent des par fums et de l’or. Jésus accepte les cadeaux et bénit les rois. Il n’y a pas de magie ; grâce à l’argent, la religion prêche la soumission. Les crèches sont une magnifique illustration de l’histoire : après l’humilité et l’espoir, Constantin et la puissance.
Wauquiez accentue l’évolution. Il instrumentalise la religion en installant une crèche dans l’hôtel de la région. Il rejoint Fillon dans l’expression politique de la manif pour tous ; il rejoint le FN dans la haine de l’étranger. La religion lui sert d’alibi pour diviser et il entraine la religion dans le rejet de sa politique. En proclamant sa foi, il fait dire à l’image d’un dieu d’amour qui s’adresse à tous le contraire du message originel. Presque un miracle…

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|