“Même si nous sommes les témoins d’impacts climatiques dévastateurs provoquant le chaos à travers le monde, nous ne faisons toujours pas assez, nous n’allons pas assez vite.” Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU

Accueil > Archives > Champagne Ardenne > Toute la région > Aménagement du territoire- Décentralisation > La desserte envisagée par la SNCF pour juin 2007...

La desserte envisagée par la SNCF pour juin 2007...

mardi 7 mars 2006 , 2205 : visites , par LDA

Le directeur pour l’Est de la France de l’activité SNCF "CORIAL INTERCITE" a présenté au CLAD de l’Aube et de la Haute-Marne le projet de desserte envisagé pour juin 2007. En préambule celui-ci indiquait que la SNCF "s’engage sur la ligne 4 dans une démarche de développement avec la volonté d’assurer son avenir" par une nouvelle desserte riche en volume et améliorée en positionnement horaire et annonce "une politique commerciale agressive". Avant de présenter le projet de grille le représentant de la SNCF précise que celle-ci répond "aux attentes exprimées par les régions" par une étape significative de séparation des clientèles (beaucoup moins d’arrêts en Ile-de-France) et par une arrivée avant 9 h à Paris pour Vesoul et Belfort. Loin des scénarios catastrophes prévus il y a encore peu il annonce le maintien de la desserte de Troyes et de Culmont-Chalindrey, une amélioration de l’offre pour Belfort et une recherche d’amélioration des temps de parcours.

Les arguments de Pierre Mathieu pris en compte Concernant l’Aube l’offre est globalement maintenue et améliorée en positionnement horaire. Du lundi au vendredi Troyes disposera de 15 allers et retours qui seront repositionnés pour mieux répondre aux besoins de déplacements. Bar-sur-Aube et Vendeuvre gardent leurs 6 allers et retours par jour. Les arguments de Pierre Mathieu pour l’amélioration de la desserte de Romilly-sur-Seine et Nogent ont, malgré de fortes réticences au départ, finalement été pris en compte par la SNCF. Sans pénaliser le temps de parcours des Troyens, ces deux villes disposeront en juin 2007 de 3 allers et retours supplémentaires avec Paris en semaine avec, si les propositions sont validées, la possibilité d’arriver à Paris à 6 h 45 et en milieu d’après midi et, avec aussi la possibilité d’arriver à Nogent et à Romilly en partant de Paris un peu avant 11 h ainsi que des possibilité nouvelles d’arrivées en fin d’après midi plus importantes qu’aujourd’hui. Il s’agit là d’une amélioration très sensible pour laquelle le conseil régional s’est très fortement mobilisé. Avant de formuler son avis sur le nouveau projet de desserte qui est de la responsabilité nationale de la SNCF, le conseil régional a sollicité l’avis écrit de toutes les collectivités concernées ainsi que de tous les participants de la structure de concertation qui ont globalement apprécié positivement les propositions faites même si d’ultimes améliorations seraient encore souhaitables

P.-S.

La Dépêche de l’Aube N858

Répondre à cet article

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|