“Ce n’est pas une miette de pain, c’est la moisson du monde entier qu’il faut à la race humaine, sans exploiteur et sans exploité.” Louise MICHEL

L'Humeur
  • Dixit
  • 29 décembre 2016,
    par Malicette
  • Je vous ai parlé l’autre jour de laïcité, système qui est inséparable du mot démocratie, dixit Jean Jaurès. Ce terme de démocratie exige que soit appliquée la formule républicaine : liberté, égalité, fraternité. Elle ne l’est pas. C’est l’inégalité qui (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Quand le maire devient ridicule
  • 29 décembre 2016
  • À chaque fois qu’il est en difficulté, le maire de Romilly-sur-Seine brandit la SACVIR comme un épouvantail. Mais en réalité, combien pèse la dette (...)

  • Lire la suite

Dixit

jeudi 29 décembre 2016 , 60 : visites , par Malicette

Je vous ai parlé l’autre jour de laïcité, système qui est inséparable du mot démocratie, dixit Jean Jaurès. Ce terme de démocratie exige que soit appliquée la formule républicaine : liberté, égalité, fraternité. Elle ne l’est pas. C’est l’inégalité qui règne, énorme, scandaleuse, tolérée, quasiment institutionnelle. Les sans-droits, les sans-dents, comme disait l’autre, devraient obtenir de la société les moyens d’exister, dixit Robespierre, avoir papiers, abri, travail, pain… Dans les faits, la France « d’en bas » est écrasée par la France d’en haut et c’est devenu un délit que de réclamer ces droits… naturels. Presque un crime. Voir les procès faits aux syndicalistes. Beaucoup de gens dont le coeur est pur s’en inquiètent et s’engagent en charité comme d’autres en religion. Donnez, donnez, aidez les pauvres, les malades, les exclus. Malheureusement dans ce cas, la charité se substitue à l’égalité. Elle la gomme du paysage. Elle l’annule. S’il faut toujours aider les pauvres, c’est que la pauvreté est inévitable, pense-t-on alors. On comprend pourquoi le système encourage ce point de vue. Cela permet à l’État de se désengager et même de combattre cet appétit de justice qu’il juge dépassé, caduque, dixit Mordillat.
France rime avec souf france pour huit millions de personnes (13 000 à Troyes). Les gens boudent les élections. FN et PR rivalisent de démagogie et de racisme. Le PS explose. Le socialiste aubois Déon se fait acheter par la droite. Une société qui se gangrène.
À gauche, nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots. Dixit Martin Luther King.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|