“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

Le dessin

15 décembre 2016
L'Humeur
  • Laïcité
  • 15 décembre 2016,
    par Malicette
  • C’était la semaine de la laïcité, fêtée par quelques manifestations bien suivies : conférences, spectacle à la Madeleine, plantation d’un arbre, débats. Certes, il est rappelé souvent que la laïcité n’est pas la tolérance (il y a des maisons pour ça, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Décembre > N1421 > Laïcité

Laïcité

jeudi 15 décembre 2016 , 37 : visites , par Malicette

C’était la semaine de la laïcité, fêtée par quelques manifestations bien suivies : conférences, spectacle à la Madeleine, plantation d’un arbre, débats.
Certes, il est rappelé souvent que la laïcité n’est pas la tolérance (il y a des maisons pour ça, disait Claudel). Tolérer, c’est supporter, et la laïcité au contraire, porte. Elle est le porte-voix des idées et des débats. La première qualité de ce principe de laïcité inventé par le Mexique en 1859, c’est de protéger les idées, de leur donner droit de cité, idées religieuses, philosophiques ou politiques. Cela s’appelle la démocratie. Jaurès le martèle souvent  : laïcité et démocratie sont inséparables.
Qui dit démocratie, dit par exemple liberté de conscience. Comment la faire vivre sans lui donner les moyens concrets de son expression ? Ces moyens échappent à la grande majorité des citoyens. Notre démocratie est donc défaillante. Elle ne donne pas l’égalité des droits. La question sociale s’invite donc dans le débat et vient enrichir et compléter le principe de laïcité. On l’évoque peu. Proclamer que la laïcité devrait exiger des citoyens égaux devant l’éducation ou l’emploi, c’est mettre en cause nos gouvernements puisqu’ils ne le font pas. C’est évoquer la lutte des classes, ce qui horripile la “go-gauche” et les libéraux.
Parfois, les élus lâchent du lest ; droit de vote à 18 ans, IVG, mariage pour tous, mais ils cassent la sécu ou le code du travail. Le train des bonnes réformes sociétales cache celui de la casse des acquis sociaux. Demain, avec Fillon ou Le Pen qui admire Trump, il y aurait un véritable massacre social. Mais la France serait toujours laïque !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|