“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

Le dessin

9 décembre 2016
L'Humeur
  • POST SCRIPTUM
  • 9 décembre 2016,
    par Guy Cure
  • La situation à droite a le mérite d’être claire : Fillon, candidat des retraités aisés et des participants aux « manifs pour tous » revendique l’héritage de Miss Maguy. Les catholiques traditionnalistes s’en réjouissent. On n’a pas oublié que Mgr (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Fidel : médias incultes à la solde du système !
  • 9 décembre 2016,
    par Passy Connh
  • Ces derniers jours les médias, encouragés par la droite et l’extrême droite, se sont déchaînés contre Fidel Castro de façon inouïe. Les mêmes ferment (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Décembre > N1420 > POST SCRIPTUM

POST SCRIPTUM

vendredi 9 décembre 2016 , 46 : visites , par Guy Cure

La situation à droite a le mérite d’être claire : Fillon, candidat des retraités aisés et des participants aux « manifs pour tous » revendique l’héritage de Miss Maguy. Les catholiques traditionnalistes s’en réjouissent. On n’a pas oublié que Mgr Vingt-Trois avait annoncé dès 2013 : « une société de violence ».
Le texte du Conseil permanent de la conférence des évêques de France, publié en octobre dernier, prend un nouveau sens et une nouvelle importance. Le pape François, dans Laudato si fait la liaison entre les excès de la finance et l’extension de la pauvreté, entre l’égoïsme des riches et les dangers de mort qui menacent la planète. Dire que la lettre des évêques est très en deçà est un gentil euphémisme. Elle permet à Fillon en affichant ses convictions religieuses de capter un électorat catholique passéiste. En retour, sommes-nous en train d’assister à un nouveau renforcement des passerelles entre les riches et les dignitaires ecclésiastiques ? Les évêques proclament leur soutien aux pauvres mais nient la responsabilité de l’économie, de la finance mondialisée et de ses soutiens politiques. Pauvre Parole…
Le texte des évêques s’intitule : « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique ». Et s’ils essayaient, dans ce monde qui change, de redonner du sens au religieux ?

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|