“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

Le dessin

30 novembre 2016
L'Humeur
  • La sociale
  • 30 novembre 2016,
    par Jean Lefevre
  • On a beaucoup parlé de ce documentaire qui est aussi un film d’amour, l’amour que porte Gilles Perret à la solidarité, qui fut aussi la passion d’Ambroise Croizat, de la CGT, du PCF en 1946, à l’heure où tout se construisait main dans la main. Enfin, (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Décembre > N1419 > Hasta la victoria siempre, Comandante Fidel !

Mort de Fidel Castro

Hasta la victoria siempre, Comandante Fidel !

mercredi 30 novembre 2016 , 244 : visites , par LDA

Fidel Castro est mort le 25 novembre. Figure charismatique, son héritage politique et intellectuel, dans la lucidité d’une saine critique sur les forces et les limites de son action, continueront à coup sûr à inspirer les militants de l’émancipation humaine.

L’histoire retiendra qu’il fut l’un des géants politiques du XXème siècle, et que la faune de tous les anti-castristes est bien petite à côté de ce colosse. Son combat a permis l’avènement d’une Amérique latine nouvelle. De son vivant, Fidel était déjà entré dans l’histoire. L’Amérique latine perd un libérateur, un référent, une légende. Fidel Castro a libéré son peuple en 1959, à une époque où cette île était devenue le bordel et le casino des riches américains. Et puis il a tenu tête à l’impérialisme américain. Dans le monde entier et pour l’Amérique centrale et latine, c’est un homme qui a beaucoup compté. Pour le peuple cubain, cette révolution, en marche depuis 1953, a permis la conquête de l’indépendance et le début d’un long processus de construction d’une nouvelle société. À l’échelle du continent, elle restera un symbole de résistance et la démonstration de la possibilité de bâtir une société juste et souveraine pour tous les peuples. Le décès de Fidel Castro intervient alors que Cuba est entré dans une nouvelle étape, avec le rétablissement des relations avec les États-Unis qui, pendant des décennies ont utilisé tous les moyens possibles pour abattre la révolution cubaine. Cette politique de harcèlement et de blocus a fait la démonstration de l’impuissance des États-Unis face à la résistance de tout un peuple.
Courage, sens politique et combats

L’influence de Fidel Castro a été décisive, tant par sa vision politique que par sa volonté et celle du peuple cubain de défendre la souveraineté de Cuba. Avec lui, la lutte pour l’indépendance s’est jointe à celle de la construction d’une société nouvelle et socialiste. Fidel Castro fit face toute sa vie aux multiples attaques violentes dont son île et sa personne furent l’objet. Il était admiré, par ses soutiens comme par ses détracteurs, pour son courage mais aussi son sens politique, son immense culture, et les combats progressistes de solidarité internationale qu’il a menés toute sa vie, tels que la lutte contre l’apartheid en Afrique du sud, ou par l’envoi de milliers de médecins cubains à travers le monde. Aux côtés des forces de gauche latino-américaines, il joua un rôle de premier plan dans l’émergence d’une nouvelle configuration politique marquée par l’arrivée des gouvernements progressistes et la création d’instruments d’intégration régionale. Et dans les moments les plus difficiles, la révolution cubaine est toujours restée solidaire avec les forces progressistes du continent. Le président Fidel Castro s’en est allé au moment où son pays construit une nouvelle étape de son histoire. Le gouvernement actuel, fort de l’autorité gagnée par la mise en oeuvre de politiques qui permettent à Cuba d’atteindre un niveau de développement social et humain comparable à certains pays industrialisés et conscient des transformations profondes dont le modèle cubain à besoin, impulse aujourd’hui une nouvelle étape dans la construction d’un modèle de société juste et souverain. Les défis à affronter sont immenses, mais le peuple cubain, dans la continuité de son histoire et de sa tradition d’indépendance saura sans aucun doute les relever avec force et dignité. S’il existe des hommes capables de jouer des rôles irremplaçables, dans des processus et moments historiques donnés, Fidel Castro a été de ceux-là. ¡Hasta la victoria siempre, comandante Fidel !


Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|