“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Salauds d’pauvres ! salauds d’immigrés !
  • 20 octobre 2016,
    par Malicette
  • Une société ne peut vivre que si elle a d’un côté ses héros et de l’autre ses salauds. Les héros ne manquent pas, les médias nous en fabriquent à la pelle, feuilles bientôt mortes et remplacées tout de suite par de nouvelles pousses médiatiques, chanteurs (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Cherchez l’arnaque !
  • 20 octobre 2016,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Comment ratiboiser 225 millions d’euros sur l’allocation logement ? En modifiant les critères d’attribution. 2016 aura vu deux coups de rabots sur (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Octobre > N1413 > Quid du sport pour tous ?

Région Grand Est

Quid du sport pour tous ?

jeudi 20 octobre 2016 , 209 : visites , par Dany Bouteiller

Dans la presse départementale du 12 octobre, Jean-Paul Omeyer, président de la commission des sports de notre région Grand Est, a défini les axes de sa politique à venir, tournée vers le haut niveau et l’élitisme.
Certes, le contexte est difficile ; crise est financière, économique, sociale, culturelle, écologique, ce qui n’est pas sans répercussion sur le fait que les collectivités locales soient prises à la gorge. Mais si l’État a capitulé, nous ne pouvons accepter une société où les critères du marché s’imposent à toutes les sphères de la vie. L’« équilibre budgétaire » est devenu la règle d’or.
L’austérité ne doit pas étouffer le sport pour tous, affinitaire ou scolaire, ni les associations, bénévoles et dirigeants qui les animent. Ils permettent l’accès aux pratiques alors que les inégalités n’ont de cesse de s’accentuer, que la pauvreté s’étend aux classes moyennes. Le sport ouvert à tous doit vivre avec des moyens financiers et permettre aux citoyens de pratiquer, depuis l’initiation et l’éducation jusqu’à la réalisation de ses meilleures performances au meilleur de sa forme, puis jusqu’aux âges les plus avancés. Il permet de développer l’autonomie et la responsabilité des pratiquants, l’émancipation, l’entretien de la santé, l’échange, le partage et la coopération.
Nous ne pouvons nous résigner à voir mettre sous l’éteignoir une pratique accessible - de loisir ou compétitive - à des personnes issues de milieux défavorisés. Cette richesse qui produit l’émergence d’animateurs, de dirigeants, de formateurs, doit posséder les moyens de son existence et la Région doit la reconnaître. Du club de quartier au grand club omnisport, une diversité de vies associatives existe, permettant de révéler différentes initiatives locales, départementales, régionales qui participent à la construction de la culture sportive.
Ces structures ont permis l’accès aux femmes à des pratiques qui leur étaient interdites, ont pris leur place dans le débat public, ont changé l’approche pédagogique en collaborant avec de nombreux enseignants d’E.P.S., ont innové. Un juste équilibre est donc à conquérir pour une prise en compte de la diversité des activités physiques, sportives, artistiques et culturelles.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|