“Gardez à l’esprit que, tôt ou tard, les grandes avenues s’ouvriront à nouveau pour laisser passer les hommes libres pour construire une société meilleure.”  Salvador Allende

L'Humeur
  • ENFIN DU NOUVEAU
  • 28 septembre 2016,
    par Guy Cure
  • La présentation de la rentrée scolaire par divers responsables de l’Éducation nationale a produit un florilège de déclarations aussi lénifiantes que vaniteuses : « La réforme du collège vise la réussite de tous les élèves. » Il s’agit maintenant d’aider (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Encore une mesure contre les classes populaires
  • 28 septembre 2016
  • La nouvelle a été annoncée courant septembre. À partir du 1er octobre, les APL seront soumises à une prise en compte des livrets défiscalisés comme le (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Septembre > N1410 > Retraités en colère et mobilisés

Retraites

Retraités en colère et mobilisés

mercredi 28 septembre 2016 , 291 : visites

Déjà bloquées depuis deux ans, les retraites et pensions ne seront pas revalorisées cette année.
Neufs syndicats de retraités (CGT, UCR-FO, CFTC, CFE-CGE, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR et Ensemble) organisaient, le 29 septembre, une journée de mobilisation. Dans l’Aube, parallèlement à des distributions de tracts sur les marchés des principales villes, l’intersyndicale a adressé un courrier aux députés et sénateurs du département, où ils expriment la colère des retraités « déterminés à ne pas laisser se poursuivre la dégradation de leur pouvoir d’achat ».
En effet, l’indexation sur l’indice des prix et non plus sur les salaires (décret Balladur), a conduit à un « décrochage » du niveau de vie des retraités. Près de 10% d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. À cela, s’ajoute « une cascade de mauvaises mesures fiscales » (hausse de la CSG, TVA, contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie...), combinée à la suppression par le gouvernement de plusieurs dispositions (non-imposition de la majoration de 10% pour les les retraité- e-s ayant eu au moins trois enfants...).
Dans leur courrier aux parlementaires aubois, les organisations exigent que « dans le cadre de l’élaboration de la loi de finances et de celle de financement de la Sécurité sociale, un regard tout particulier soit porté aux 16 millions de retraités. » Elles demandent « le rétablissement de la demi-part fiscale ainsi que le retour à l’exonération des majorations familiales pour les parents d’au moins trois enfants », de même pour un retour à une revalorisation au 1er janvier et à une indexation sur le salaire moyen, comme avant le décret Balladur de 1993.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|