“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Concepts neufs
  • 22 septembre 2016,
    par Malicette
  • Les concepts, comme les feuilles mortes, se ramassent à la pelle. Comment tromper l’ennui, la crise, le pessimisme ? Il faut créer du neuf pour peuple en mal de bonheur. Les savants se servent du concept pour éclairer, mais les capitalistes pour (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Plein les poches
  • 22 septembre 2016,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Sanef, Vinci, Eiffage... la « rente » des sociétés privées d’autoroutes bat tous les records. Eiffage, par exemple, vient d’annoncer un bénéfice de 616 (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Septembre > N1409 > Concepts neufs

Concepts neufs

jeudi 22 septembre 2016 , 39 : visites , par Malicette

Les concepts, comme les feuilles mortes, se ramassent à la pelle. Comment tromper l’ennui, la crise, le pessimisme ? Il faut créer du neuf pour peuple en mal de bonheur. Les savants se servent du concept pour éclairer, mais les capitalistes pour emberlificoter.
L’un d’entre eux prétend que nous sommes entrés dans une nouvelle ère, l’ère de l’homme qu’ils appellent l’anthropocène pour faire sérieux. C’est l’homme, disent-ils, qui est responsable du réchauffement de la planète. L’homme ? - Moi, vous, nous tous, les femmes avec, à égalité de culpabilité, petit consommateur de bidoche ou dirigeant d’ArcelorMittal, premier pollueur hexagonal.
L’autre concept qui prend de l’ampleur, c’est le revenu universel. La droite propose une aumône pour favoriser la flexibilité du travail. La fausse gauche l’augmente un peu pour permettre aux gens de se prendre en charge. Ils sont tous les deux d’accord  : on ne change rien ! Carrément autre est le « salaire à vie » de Bernard Friot qui supprime le chantage à l’emploi. On en reparlera.
Une troisième idée, géniale celle-là, est de transformer les cliniques en hôtel. Montier-la-Celle vous explique comment. La clinique s’est refait une beauté : accueil chaleureux, salon pour visiteurs, chambre « grand confort » sur demande. Ce qu’on ne vous dit pas, c’est que les tarifs aussi se sont refait une beauté avec des chambres à 99 euros ! Et, pour améliorer votre petit footing dans le jardin, on vous retape un genou avec 800 euros de dépassement d’honoraires. Plus besoin d’aller en vacances. Soyez malade. Vivent les concepts !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|