“Ce n’est pas une miette de pain, c’est la moisson du monde entier qu’il faut à la race humaine, sans exploiteur et sans exploité.” Louise MICHEL

L'Humeur
  • Mea culpa
  • 18 août 2016,
    par Guy Cure
  • La Dépêche titrait la semaine dernière sur l’épuisement des ressources naturelles de la Terre. Sans revenir à Malthus, il y a plusieurs décennies que des chercheurs alertent sur l’accroissement de la population et l’appauvrissement des ressources. Au (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Août > N1404 > Rentrée “sportive” pour l’Upopaube

CULTURE

Rentrée “sportive” pour l’Upopaube

jeudi 18 août 2016 , 165 : visites

« Changer le monde par le sport tout en s’adaptant aux besoins des populations », telle reste l’ambition réaffirmée lors du 80ème anniversaire et des VIèmes Assises nationales et internationales de la FSGT.
La création des premiers clubs sportifs ouvriers avait pour but de rendre accessible aux travailleurs des pratiques sportives, jusqu’alors réservées à une classe bourgeoise. La FSGT (Fédération sportive et gymnique du travail) naît le 24 décembre 1934 et sa Charte constitutive indique : « La pratique du sport, telle que nous la concevons, sera un moyen de délassement physique et moral, et amoindrira les terribles fléaux sociaux inhérents au système de production et de domination capitalistes. » Cette approche, qui nécessite de se préoccuper des conditions sociales d’existence des pratiquants, ne la quittera jamais plus jusqu’à aujourd’hui.
René Moustard est né en 1935 à Bar-sur-Aube de parents vignerons. Il entre au Centre régional d’éducation physique et sportive (CREPS) de Reims en 1954 et adhère à la FSGT l’année suivante. En 1956, il rentre à l’ENSEP où il fait la rencontre de Robert Mérand qui y enseigne. Devenu professeur d’EPS, il est nommé en 1963 à Troyes. A la FSGT, il assiste Robert Mérand dans l’organisation des stages Maurice-Baquet et est élu en 1967 au secrétariat fédéral. L’année suivante, il quitte l’enseignement pour devenir permanent de la fédération sportive, dont il devient vice-président en 1974 puis président en 1976, fonction qu’il occupe jusqu’en 1998, en la partageant à partir de 1986. Il y a, entre autre, oeuvré à l’établissement de relations avec le sport palestinien.
À propos de l’Olympisme, d’actualité, voilà ce qu’il déclarait en 2005 lors d’un forum international : « [...] on est dans une tendance lourde vers un Olympisme qui va quitter progressivement toutes les caractéristiques qu’il a eues à l’échelle de son histoire pour rentrer dans cet Olympisme d’aujourd’hui qui liquide progressivement l’essentiel de ce qui a fait le patrimoine et la culture pour laquelle il a été créé [...]. » Une conférence de l’UPOPAube qui s’annonce enrichissante.

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|