“Nous vivons une période où se cherchent les voies de nouvelles révolutions des rapports sociaux.” Pierre Laurent

L'Humeur
  • Couleuvres munichoises
  • 28 juillet 2016,
    par Hélène Dewaere
  • La femme de l’autocrate turc Erdogan v ient d’affirmer qu’elle a une vie « humble et mo deste » d ans son « chez eux ». Trois palai s di f férents ! Outre sa compulsion pour les antiquités (généralement ni bon marché, ni soldé es) et les vêtements de (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • Machine à pognon
  • 28 juillet 2016,
    par LE CAPITAINE TRICASSE
  • Vous en avez certainement vu ces derniers jours. Yeux vissés sur un téléphone portable, mains fébriles, manquant de se faire renverser ou de (...)

  • Lire la suite
1 Clic une Claque
  • BONS BAISERS DES “SANS DOMICILE FISC”
  • jeudi 28 juillet 2016
  • La période estivale livre chaque année un numéro spécial du magazine Challenges, consacré au palmarès des 500 plus grosses fortunes de France. On y (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Juillet > N1401 > Machine à pognon

Machine à pognon

jeudi 28 juillet 2016 , 45 : visites , par LE CAPITAINE TRICASSE

Vous en avez certainement vu ces derniers jours. Yeux vissés sur un téléphone portable, mains fébriles, manquant de se faire renverser ou de bousculer quelqu’un ; piétons lunaires ne cherchant pas un itinéraire, pas plus qu’ils n’envoient un SMS à leur moitié. Ils traquent des Pokémon. Depuis le 16 juillet en France et en Europe, cette nouvelle “appli”, baptisée « Pokémon Go », provoque un tsunami dans les cervelles juvéniles et pas qu’elles.
Nintendo, actionnaire pour un tiers de sa filiale qui a créé ce jeu qui consiste à traquer des bestioles virtuelles, a quasiment doublé sa mise depuis début juillet à la bourse de Tokyo (+96%). Les milliards d’euros inondent à gros bouillons les caisses de la société nippone. Passage par la case “téléchargement” oblige, et Google et Apple s’en mettent également plein les fouilles. Des sommes à donner le tournis. On parle de 163 000 dollars de recettes... par quart d’heure ; un milliard attendu par an.
Beurre et argent du beurre : pour avoir l’application, les joueurs devaient s’identifier via un compte Google. Niantic, producteur du jeu, a eu accès à ces informations. Prise la main dans le sac, la société a prétexté une « erreur » et l’a gommée lors d’une mise à jour. Reste à savoir ce que sont devenues les millions de données personnelles déjà récupérées, sachant qu’un tel siphonnage, employé à bon escient, peut s’avérer à but très lucratif.
Certains sociologues voient avec ce jeu un « nivellement des espaces sociaux ». Côté psys, des « effets positifs pour la santé mentale  ». Quand la science sans conscience lubrifie les rouages d’une redoutable machine à pognon...

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|