“Gardez à l’esprit que, tôt ou tard, les grandes avenues s’ouvriront à nouveau pour laisser passer les hommes libres pour construire une société meilleure.”  Salvador Allende

Le dessin

20 juillet 2016
L'Humeur
  • Ecrans
  • 20 juillet 2016,
    par Guy Cure
  • Mère de famille, bientôt grand-mère, Anne occupe un poste à responsabilité. Elle a quitté le clan des dinosaures réfractaires à l’omniprésence des nouveaux moyens de communication et s’est merveilleusement adaptée à son époque. Pendant la dernière réunion (...)

  • Lire la suite
Accueil > l’hebdo > 2016 > Juillet > N1400 > Déjouons ensemble le piège qui nous est tendu !

La grande consultation citoyenne

Déjouons ensemble le piège qui nous est tendu !

mercredi 20 juillet 2016 , 286 : visites , par jpcornevin

L’objectif de cette consultation : faire entrer en grand sur la scène politique la voix du peuple.
Que demande le peuple ? Une question simple et pourtant éludée de la pratique politique depuis bien longtemps. Pourtant, au sein de notre peuple trahi par le pouvoir, de plus en plus d’hommes et de femmes cherchent d’autres voies et veulent prendre leur part pour changer le cours des choses. C’est à elles et eux qu’a décidé de s’adresser le Parti communiste, en prenant l’initiative d’une grande consultation citoyenne, qui est un évènement inédit. L’objectif est ambitieux : se confronter à la réalité et au vécu de celles et ceux qui supportent le fardeau, toujours plus lourd, de l’austérité imposée de plus en plus autoritairement par les pouvoirs qui se sont succédés depuis des décennies.

Lors de notre 37è congrès, les nombreuses interventions des leaders de partis communistes et progressistes du monde entier ont montré combien le combat que nous menons contre le capitalisme prédateur d’humanité est un combat d’une urgente actualité.
En France, ce combat passe par l’action contre la loi « El Khomri ». Acculés par les millions de manifestants et le soutien majoritaire de l’opinion (60%), le Premier ministre et le Président de la République ont perdu leur sang froid. Plutôt que de reconnaître la réalité de ce mouvement, ils se sont enfermés dans le déni, le mépris, l’autoritarisme pour faire passer en force un projet qui a pour but de livrer un peu plus les salariés à la loi du marché capitaliste.
Notre combat doit également absolument passer par la construction politique d’une alternative qui vise à changer le cours des choses maintenant. Avec le retour annoncé de la droite flanquée de l’extrême- droite à la tête de notre pays, il pèse sur les élections de 2017 le risque d’une régression terrible des conditions d’existence des Français et d’un effacement des idées de gauche et de progrès.

 


C’est pourquoi les communistes ont décidé de tout mettre en oeuvre pour éviter une telle catastrophe. Avec notre grande consultation citoyenne : « Que demande le peuple ? », nous nous sommes fixés comme objectif de faire émerger les exigences populaires, de les formuler dans ce qui deviendra « un mandat populaire » porté par une candidature unique de la vraie gauche à l’élection présidentielle. L’objectif est ambitieux mais il est responsable ! Car c’est la seule façon d’éviter la multiplication des candidatures à gauche et donc leur élimination au profit de la droite et de l’extrême droite. Contrairement à ce qui s’est passé au 1er tour de l’élection présidentielle de 2001, aujourd’hui, personne à gauche n’ignore cette situation. Il est encore largement possible de réagir et de créer une dynamique populaire autour d’un véritable projet de gauche qui puisse disputer la victoire face aux candidatures de la droite, de l’extrême droite et du clan Hollande - Valls, soutenu par l’appareil du Parti socialiste.
Pour cela, nous avons besoin de vous. Si partout en France, les électeurs de gauche, les progressistes, les centaines de milliers de citoyens qui veulent remettre la France sur les rails du progrès social et de la démocratie, se mobilisent, c’est possible ! Si l’objectif de faire remplir 500 000 questionnaires dans tout le pays (3 000 dans l’Aube) est atteint, personne à gauche ne pourra ignorer ce fait politique majeur. Y compris parmi ceux qui se sont déjà portés candidats, sans se soucier si leur candidature rassemble l’arc des forces nécessaires à la dynamique.
Les communistes ont comme seul objectif de mettre toute leur force militante au service de ce processus citoyen. Ainsi, nous aurons déjoué le piège qui nous est tendu !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|