“Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu.” Bertolt Brecht

L'Humeur
  • Témoignages pour le futur
  • 7 juillet 2016,
    par Guy Cure
  • Pour qui veut les voir, les images des siècles passés renseignent précieusement sur la société qui les a vues naitre. Elles nous montrent que le « Beau XVIè siècle » n’était pas beau pour tout le monde et que c’était même un temps d’inquiétudes (...)

  • Lire la suite
Ecoutez-voir
  • PAROLES... D’or
  • 7 juillet 2016,
    par Joë Triché
  • Dans ses pages économiques, la presse départementale du 28 juin rapporte les propos tenus par Jean-Claude Valot à l’assemblée générale du Medef de (...)

  • Lire la suite
Accueil > L’hebdo > 2016 > Juillet > N1398 > Economies

Economies

jeudi 7 juillet 2016 , 34 : visites , par DÉDÉ ALACAMPAGNE

Les pages de nos journaux sont pleines des économies qui n’étaient hier qu’à la ligne des projets. Projetées hier, maintenant jetées à la figure des jeunes et des anciens, deux catégories qui nous coûtent cher !
Nos vieux qu’on aime : L’opération « Bonjour facteur » s’arrête pour le CCAO (Arce et Ource). 4,40 ¤ par vieux ou vieille visités, c’est trop cher ! Finis les petits services rendus à ces personnes fragilisées. Pas grave a expliqué une élue : « deux personnes m’ont confirmé que ce n’était pas nécessaire » ! Mais il y a une solution (ouf !). Elle vient de la Poste elle-même qui va lancer une of fre à la rentrée. Une of fre ! On comprend ce que ça veut dire. Tous les petits vieux ont des bas de laine, c’est bien connu. Qu’ils paient !
Nos jeunes qu’on adore : L’histoire de l’art était enseignée à l’antenne de Troyes de l’Université. Mais « l’équilibre du budget » est passé par ici, comme le furet du bois joli. Les étudiants iront se former ailleurs. La « réduction des charges d’enseignement » (c’est bien dit, hein !) va supprimer aussi des postes en droit et autres disciplines. On ne sort plus son revolver quand on entend parler culture, on sort l’équilibre du budget. M. Sebeyran toujours aussi charitable, trouve la décision « dommageable ». Il reste vigilant. Dans le rôle de vigie, on a eu mieux avec les oies du Capitole.
Nos boursiers qu’on estime  : Philippe Adnot aussi veille aux économies. Il a remarqué que beaucoup d’étudiants s’inscriraient à des examens... uniquement pour toucher des bourses. Il faut surveiller ces gens-là et contrôler l’assiduité aux cours. Des flics, des flics !

Société Nouvelle de la Dépêche de l’Aube, 22 ter rue Anatole France- 10000 TROYES. Tél 03 25 73 32 82. Fax 03 25 73 84 13 6 SARL au capital de 300 euros. Durée 99 ans. Gérant-Directeur : jean Lefevre. Associés à part égales : Jean Lefevre, Anna Zajac, Hugues Petitjean, Françoise Cuisin, Geneviève Delabruyère. Inscription Commission Paritaire N°0211 C 87550. Abonnements : 1 ans = 30 euros Régis, publicité, petites annonces : La Dépêche de l’Aube - Imprimerie JMI 87, av Gallieni 10300 STE-SAVINE.

|